Billets de train, défraiement repas, indemnités de grève… le manifestant n'est-il pas trop chouchouté par son syndicat?

Beaucoup de manifestants se sont rendus à Bruxelles en train. 8 trains supplémentaires avaient d'ailleurs été affrétés pour l'occasion. Le voyage est pris en charge par les syndicats, qui versent aussi un défraiement-repas aux participants. Vincent Jamoulle et David Muller ont rencontrés des manifestants au départ de la gare de Liège pour le RTL info 13h.

Transporter autant de participants au même moment, cela ne s'improvise pas. "On active une ligne téléphonique dans les semaines qui précèdent la manifestation, explique Daniel Cornesse, permanent principal à la CSC Liège. Alors là on leur propose soit d'être véhiculé en train, soit avec des cars au départ de leur propre entreprise".

Cette fois le train a été privilégié. Les billets ont été achetés à l'avance par les syndicats et sont distribués devant la gare. Chaque manifestant a droit à une indemnité de 10 euros pour son repas de midi.

"C'est une manière que le syndicat a de rétribuer son affilié, pour permettre aussi une certaine mobilisation sans perdre trop d'argent", argumente Michel Novelli, assistant social et délégué CGSP.

Billets de train fourni, 10 euros pour manger, 30 euros d'indemnités de grève, le manifestant n'est-il pas un peu trop chouchouté par son syndicat?

"On n'est pas chouchoutés nous les manifestants, on vient pour revendiquer des choses. Vous savez que, pour une manifestation comme aujourd'hui, notre journée de travail n'est pas rémunérée, on est en grève", répond Geoffrey Broux, secrétaire permanent au Setca Liège.


Faire "entendre notre voix"

"Je pense qu'avec la motivation des gens, même si on n'avait pas les trains, on louerait des cars et on se déplacerait de toute façon pour pouvoir y aller. Je pense qu'il faut qu'on fasse entendre notre voix", ajoute Corinne Simes, ouvrière dans une biscuiterie.

Pour ce voyage, les syndicats ont obtenu un tarif préférentiel: entre 12 et 14 euros selon la distance, et 8 trains supplémentaires ont été mis en place.

"Comme le demande notre contrat de gestion, quand on a un afflux de voyageurs, que ce soit une manifestation culturelle, syndicale ou autre, on doit mettre en place des trains supplémentaires", rappelle Nathalie Pierard, porte-parole de la SNCB.

Les syndicats auraient même pu économiser de l'argent en réservant des billets au tarif de groupe à -70%. Au total, 37.137 billets ont été vendus aux syndicats: 4308 au départ de Liège, 3954 de Charleroi et 3822 d'Anvers.

Vos commentaires