En ce moment
 
 

Bruxelles "place to be" pour les espions

 

A découvrir

 

Les activités d'espionnage ne sont à aucun endroit plus nombreuses qu'à Bruxelles, a déclaré Alain Winants, le patron de la sûreté de l'Etat belge, au site internet EUobserver.

"Des centaines d'espions sont actifs à Bruxelles", d'après Alain Winants, le patron de la sûreté de l'Etat belge. "La Belgique est un pays avec beaucoup de diplomates, d'hommes d'affaires, mais aussi d'institutions internationales, ce qui en fait donc une 'place to be' pour les espions".

 

Des techniques en perpétuelle évolution 

D'après lui, les techniques d'espionnage ont beaucoup évolué avec le temps. "Il y a d'abord eu l'espionnage classique de la guerre froide, ensuite la menace terroriste avec les CCC et et les terroristes nord-irlandais. Désormais, il y a le terrorisme islamiste, une menace à laquelle les services de sécurité du monde entier sont confrontés", estime Alain Winants.     

Plus répandu que ce que l'on croit 

L'espionnage est par ailleurs beaucoup plus répandu que ce que pensent les citoyens. "Il serait naïf de croire que seuls des pays tels que la Russie, la Chine ou l'Iran déploient des espions."




 

Vos commentaires