En ce moment
 

Katherine et son chien d'assistance se voient refuser l'accès à des commerces malgré la loi: il existe un seul endroit où son animal est interdit

Pas toujours facile, quand on se déplace en chaise roulante et qu'on a besoin d'un chien, de pouvoir entrer dans certains commerces ou restaurants. L'accès y est souvent interdit aux animaux. C'est ce que prouvent des images tournées dans les rues de Bruxelles. Et pourtant, la loi permet à ces chiens d'assistance d'entrer presque partout.

Katherine se rend dans un restaurant accompagnée de son chien d’assistance. À peine rentrée, elle reçoit une remarque: "Les chiens sont interdits à l’intérieur de l’établissement."

Après de longues minutes, elle reçoit finalement l’autorisation d’y rester. C’est loin d’être toujours le cas. Hier encore, elle s’est vu refuser l’accès chez un vendeur de glace. "C’était un 'non' catégorique même quand j’ai expliqué ma situation, car on m’a dit que mon chien perdait des poils", confie-t-elle.

Le seul endroit où il peut être refusé, c’est la salle d’opération d’un hôpital

Son chien lui est pourtant indispensable. Il ouvre les portes, ramasse des objets et l’avertit des dangers. Selon la loi, elle peut emmener son chien d’assistance partout avec elle. "Même si les chiens sont interdits pour différentes règles, le chien d’assistance reste accepté. Le seul endroit où il peut être refusé, c’est la salle d’opération d’un hôpital donc cela concerne peu d’endroits", souligne-t-elle.

Fatiguée de s’expliquer, la jeune femme distribue des stickers dans l’espoir de sensibiliser les commerçants. Une petite victoire pour Katherine qui espère un jour ne plus avoir à se justifier sur base des textes de loi.

Vos commentaires