En ce moment
 
 

Ce couple a séjourné à côté de l'hôtel placé en quarantaine à Tenerife: à leur arrivée en Belgique, aucun test effectué

Le coronavirus a maintenant provoqué 12 décès et contaminé 300 personnes en Italie. C'est le foyer le plus important sur le continent européen. Les mesures dans les aéroports pour les vols en provenance du pays restent pourtant inchangé, aucun contrôle n'est effectué. Nos envoyés spéciaux à Milan Michael Menten et Denis Caudron ont pu en faire l'expérience à leur retour hier. 

Aucun test effectué

"À notre arrivée à l'aéroport de Milan, mis à part les contrôles de sécurité habituels, aucun test sanitaire n'est prévu pour les voyageurs qui quittent l'Italie", constate notre journaliste. Les touristes viennent des quatre coins du pays, certains se protègent avant de prendre l'avion en utilisant gels hydroalcooliques et en portant un masque. 

À la sortie de l'avion, aucun contrôle n'est effectué dans les couloirs de l'aéroport de Bruxelles où se croisent des milliers de personnes tous les jours. Bangkok, Francfort, Madrid, les voyageurs rencontrés viennent de partout dans le monde. Venu de Thaïlande, Alain est surpris d'aussi peu de précautions : "Ça me paraît un peu bizarre. Il y a une telle masse de voyageurs, on peut quand même se poser des questions. Nous, on portait des masques". 

Séjour à proximité de l'hôtel en quarantaine

Un couple revient même de Tenerife. Ils ont séjourné à proximité de l'hôtel dans lequel 110 Belges se trouvent toujours en quarantaine. "On était dans un hôtel à 200 mètres de l'hôtel où apparemment le cas de coronavirus a été trouvé. On a quitté l'hôtel ce matin vers 11 heures, il n'y a pas eu de contrôle. Même à la réception, on nous a rien dit".

Le SPF Santé publique estime qu'il n'est pas nécessaire de contrôler les voyageurs pour l'instant mais suit de près l'évolution de la situation. 

Vos commentaires