En ce moment
 
 

Centrale nucléaire de Tihange: un millier de personnes manifestent à Maastricht

 
 

En matière d’énergie, le gouvernement devra décider la semaine prochaine du redémarrage ou non des réacteurs de Doel 3 et de Tihange2. Vous savez que des micros-fissures avait été découvertes dans certains cuves. Alors la perspective d'une possible réouverture n’est pas au gout de tout le monde. Chez nous, mais aussi à la frontière néerlandaise, près de Tihange. Une manifestation était organisée aujourd’hui à Maastricht. Elle a rassemblé entre 1500 et 200 personnes.

Un millier de personnes, inquiètes de l'impact que pourrait avoir la centrale nucléaire de Tihange, ont manifesté samedi à Maastricht, à l'initiative du parti néerlandais GroenLinks. Des microfissures avaient été détectées l'été dernier dans les cuves des réacteurs de Tihange 2, entraînant sa mise à l'arrêt. Guère rassurés par la sécurité de la centrale wallonne, les manifestants ont remis une pétition à quelques dirigeants néerlandais, selon L1, l'émetteur régional du Limbourg néerlandais. Quelque 10.000 personnes ont signé le document requérant la fermeture de la centrale sise à 45 kilomètres de Maastricht. L'action s'est déroulée sans incident, a indiqué la police locale à l'agence Belga. Une délégation belge de l'association de protection de l'environnement Greenpeace était également présente. " Il y avait beaucoup de monde, environ 1.500 personnes, je pense ", affirme Eloi Glorieux, de Greenpeace. Outre le soutien des locaux, l'événement a pu compter sur la présence de manifestants provenant des Limbourgs belge et néerlandais, de Liège, et même de la proche Allemagne. Il appartient au gouvernement fédéral de se prononcer sur la réouverture des réacteurs Doel 3 et Tihange 2, probablement peu après l'avis attendu de l'Agence fédérale de contrôle nucléaire. " Il n'y a pas d'unanimité scientifique sur la question ", souligne M. Glorieux qui nourrit quelques craintes pour les 5,6 millions de personnes vivant dans un périmètre de 75 kilomètres autour de Tihange.



 

Vos commentaires