En ce moment
 
 

Centres d’esthétique, de tatouage et de massage rouvrent lundi prochain: tout ce qu’il faut savoir

Centres d’esthétique, de tatouage et de massage rouvrent lundi prochain: tout ce qu’il faut savoir
© Belga
 
CORONAVIRUS
 

Après les coiffeurs le 13 février, les autres métiers de contacts vont eux aussi rouvrir. La réouverture est prévue le lundi 1er mars. Cela concerne les instituts de beauté, les instituts de pédicure non médicale, les salons de manucure, les salons de massage et les salons de tatouage/piercing.

Stéphanie, esthéticienne à Eghezée, prépare la réouverture de son salon : "J’ai déjà reçu mes crèmes pour le visage". Elle espère surtout que le comité de concertation de ce vendredi ne fera pas marche arrière : "Je croise les doigts". Elle doit déjà se préparer car entre vendredi et lundi, il n’y a qu’un week-end. "Cela ne nous laisse pas beaucoup de temps, donc on n’a pas le choix. Il faut qu’on passe nos commandes. Je suis en train de prendre contact avec tous mes fournisseurs. Si pas de réouverture… Tant pis, on restera avec du stock", indique-t-elle.

Commander les produits nécessaires, c’est le gros des préparatifs pour cette esthéticienne car pour le reste tout est prêt. Les autres métiers de contacts seront soumis au même protocole que les coiffeurs: rendez-vous obligatoire, pas de salle d'attente à l'intérieur, 1 client par 10m², masque obligatoire, et aération des lieux.

Je suis déjà full pour les deux premières semaines

Chez Stéphanie, plexiglas et gel hydroalcoolique sont déjà en place. Quant à l’aération ? "J’ai énormément de fenêtres, donc pour moi c’est facile d’en laisser une ou deux entrouvertes".

D’autres centres opteront plutôt pour les purificateurs d’air pour protéger les clients. Des clients qui défileront dès lundi. "Moi je suis déjà  ‘full’ pour les deux premières semaines", se réjouit Stéphanie… Des rendez-vous pour les ongles, des pédicures, quelques soins visage et beaucoup d’épilations.

Ces métiers de contacts ont encore une crainte : que le comité de concertation de vendredi revienne sur sa décision de les autoriser à ouvrir. Mais à priori, cela ne devrait pas être le cas.

Stéphanie estime que la réouverture des salons de beauté sera bénéfique pour le moral des gens : "Les soins qu’on procure ici agissent énormément sur le mental".

 




 

Vos commentaires