En ce moment
 

Certaines personnes âgées ne ressentent plus la sensation de soif, ce qui est très dangereux en pleine canicule: comment les inciter à boire?

Certaines personnes âgées ne ressentent plus la sensation de soif, ce qui est très dangereux en pleine canicule: comment les inciter à boire?
Image d'illustration

Le mercure va dépasser les 35 degrés par endroit ce jeudi. Dans les maisons de repos et de soins, le personnel rivalise d'imagination pour faire boire les résidents. Un reportage de Bernard Lobet pour Bel RTL.

Ce jeudi, il fera très chaud avec des maxima de 30 degrés à la côte à 35 ou 36 degrés dans le centre du pays. Avec cette chaleur, il faut boire de l'eau en suffisance. C'est particulièrement important pour les personnes âgées. Mais certaines d'entre elles n'ont plus la sensation de soif.

La maison de repos et de soins les Azalées à Evere accueille en ce moment 160 résidents. Certains, comme madame Delanoix, ont leur astuce pour se forcer à boire. "J'ai trois paquets de boules (bonbons) apportés par les filles, alors que je ne mangeais jamais de boules avant. Mais c'est pour m'obliger à boire. Moi, je me force avec du sucre ou du miel sinon je ne bois pas", avoue la retraitée.

Naïma Boussala, infirmière en chef, a eu une idée de boisson supplémentaire, très appréciée par les personnes âgées. "Le lait battu froid est quelque chose qui s'apprécie chez les personnes âgées. Il n'y a pas de sucre... C'est déjà positif", explique-t-elle.

Mais il faut s'y prendre différemment avec chaque résident. Rosine Belinga, une infirmière, doit trouver des petites astuces pour réussir à faire boire les personnes âgées. "J'ai une résidente au 2ème étage qui aime bien quand on parle de son fils. Du coup, je gagne du temps en parlant de lui. Je lui demande comment il va et pendant ce temps elle boit", confie Madame Belinga.


Une eau fraîche mais pas glacée

Il ne faut pas donner d'eau trop chaude ni tiède. Elle doit être fraîche mais pas glacée. Il faut également respecter les quantités conseillées. "Quand on leur dit 1,5 litre, ils ont l'impression qu'ils vont se noyer. Donc à chaque fois qu'il y a un passage, hop un verre, puis un verre et on ne leur dit pas la quantité", explique l'infirmière en chef.


Plan canicule à Bruxelles

En cette période de grande chaleur, les équipes des maisons de quartier de la Ville de Bruxelles veillent spécifiquement au bien-être des personnes vulnérables dans le cadre du "Plan canicule". Ce plan, qui court jusque fin septembre, est activé dès que les températures dépassent 28 degrés. Les personnes qui souffrent d'isolement, en situation de précarité ou de dépendance peuvent téléphoner gratuitement au 0800/35.550. Elles sont alors mises en contact avec l'une des quatorze Maisons de quartier de la Ville de Bruxelles.

"Entre 200 et 300 personnes sont aidées durant les périodes de grande chaleur", explique mercredi le coordinateur administratif des maisons de quartier de la Ville, Antoine Herbiet. "Nous contactons beaucoup de personnes reprises sur nos listings par téléphone, mais nous faisons aussi des visites à domicile. Des étudiants sont également engagés pendant l'été pour ces tâches", détaille-t-il.

Le plan s'inscrit dans une logique globale visant à soutenir les ainés les plus isolés. Lors de leur visite, les équipes des maisons de quartier peuvent notamment distribuer de l'eau, mais aussi vérifier les conditions de vie et d'hébergement (aération suffisante, frigo, ventilateur, propreté générale du logement, ...). Les assistants sociaux peuvent également en profiter pour être à l'écoute des personnes et leur proposer différents services d'aide et d'assistance.

Vos commentaires