En ce moment
 
 

Certains citadins s'installent à la campagne mais n'en acceptent pas certaines nuisances

Certains citadins s'installent à la campagne mais n'en acceptent pas certaines nuisances

Selon les chiffres de l'office belge de statistiques, 15.160 personnes ont quitté la région bruxelloise pour s'installer en Wallonie l'an dernier. Plusieurs communes wallonnes envisagent de rédiger une charte à l'adresse de ces néo-ruraux, ces personnes qui ont quitté la ville pour s'installer à la campagne, rappelant que vivre à la campagne, c'est accepter le mode de vie rurale et ses nuisances. Certains nouveaux venus dans un quartier n'acceptent en effet pas bien certains aspects de la vie locale et portent plainte auprès de la commune. Le phénomène aurait tendance à augmenter, de plus en plus de nouveaux quartiers ou lotissements se créant dans certaines communes, ce qui attire des citadins en engendre parfois des tensions avec les riverains.

Dans le Brabant wallon, la commune de Grez-Doiceau va élaborer prochainement cette charte. "Quand on arrive à la campagne, il faut accepter ces bruits et petites nuisances comme le coq qui chante, la moissonneuse qui travaille l'été, le chargement de betteraves à toute heure du jour ou de la nuit à l'automne, le tracteur qui laisse de la terre sur la route,... Il faut que ces gens prennent conscience que quitter la ville, c'est quitter la pollution, mais c'est accepter deux ou trois petites nuisances", estime Alain Clabots, son bourgmestre.

Vos commentaires