En ce moment
 
 

Certains groupes de gilets jaunes font la chasse... aux infiltrations politiques

Certains groupes de gilets jaunes font la chasse... aux infiltrations politiques

Les "gilets jaunes" vont exclure les "politiciens" de leur groupe, indique dans les journaux Sudpresse Zoran Starcevic, le porte-parole en province de Luxembourg du mouvement qu'il rappelle être "apolitique".

"On va exclure ces gens de notre groupe. Nous sommes apolitiques", affirme M. Starcevic qui explique avoir pris le temps dans la nuit de mardi à mercredi, de même que d'autres groupes provinciaux, à "repérer ces politiciens".

"Au départ, nous avons accepté beaucoup de gens parmi nous. Nous n'avons jamais pensé à vérifier d'où venaient toutes ces personnes", explique-t-il.

"Jusqu'au jour où les gilets jaunes de Mons ont constaté qu'il y avait une personne de la liste Agora, issue du cdH chez eux. À partir de là, on s'est dit qu'il valait mieux vérifier. Finalement, outre le cdH, on se rend compte qu'il y avait aussi d'autres membres de partis comme le PTB ou Nation...", affirme-t-il.

"On savait qu'on allait se faire infiltrer, mais pas à ce point-là", déplore de porte-parole. "Si les politiciens veulent venir dans le groupe, qu'ils le disent publiquement mais pas en s'infiltrant via des petits députés ou des petits échevins (sic). Il y en a dans le Hainaut, Namur, Luxembourg, Liège... dans toutes les provinces", ajoute M. Starcevic qui regrette "de devoir faire une enquête pour chercher ces gens".

Il annonce que des dépliants vont être distribués pour expliquer la démarche du mouvement des "gilets jaunes" à cet égard et que d'autres actions sont à venir au cours du mois de janvier.

Vos commentaires