En ce moment
 
 

Changer de stratégie de déconfinement: "J'ai été particulièrement touché par ce jeune homme qui est tombé par la fenêtre et qui est mort"

 
 

Nathan Clumeck, le chef du service des maladies infectieuses du CHU Saint-Pierre de Bruxelles, était l'invité du RTL INFO 19H. Cosignataire d'une carte blanche ce lundi avec l'épidémiologiste Marius Gilbert et l'infectiologue Leila Belkhir, il plaide pour revoir totalement la stratégie de confinement/déconfinement belge, en ne fonctionnant plus en fermant des secteurs entiers de l'économie et de la vie sociale, mais en accordant plutôt des ouvertures à ceux qui respectent les mesures anti-Covid.

D'où lui est venue l'idée? "J'ai été particulièrement touché par l'incident de ce jeune homme qui voulait échapper à la police, qui est tombé par la fenêtre et qui est mort. Il faut faire quelque chose. Si on continue comme maintenant, il va y avoir de plus en plus d'actes de rébellion ou d'incivilité, avec un risque: une augmentation de la répression et un risque de violence. Je pense que c'était un moment critique pour intervenir et dire qu'il y a peut-être d'autres solutions que ce qu'on a fait jusqu'à présent", a-t-il expliqué.

Est-ce que leur approche ne créerait pas de discrimination entre des établissements d'un même secteur? "Est-ce que vous pensez qu'il y a une discrimination si vous autorisez les voitures qui ont passé le contrôle technique de rouler et celles qui ne l'ont pas passé de faire en sorte de passer le contrôle technique? C'est une peu ça la question. Si nous donnons la possibilité aux différents organismes de se mettre en ordre pour avoir des situations Covid Safe, et bien ceux-là pourront ouvrir. Ceux qui ne sont pas dans cet état-là, ils devront faire en sorte d'y arriver."




 

Vos commentaires