En ce moment
 
 

Chômage temporaire, indemnité, congés avancés... comment les parents vont-ils pouvoir garder leurs enfants avec les cours suspendus?

 
 

Avec les cours suspendus une semaine avant les congés de Noël, les parents vont devoir trouver des solutions pour leurs enfants. En voici quelques-unes.

"Il va falloir trouver des solutions et c'est compliqué, nous confiait hier une maman. On est en fin d'année et il n'y a plus de congés." Face à la fermeture des écoles dès le 20 décembre, quelles sont les options qui s'offrent aux parents pour s'occuper de leurs enfants en cette fin d'année ? 

La première est de profiter d'un chômage temporaire, d'une indemnité ou de congés supplémentaires. "On sait très bien que lors du premier confinement, les parents ont télétravaillé avec leurs enfants à la maison. C'était intenable, affirme Christophe Cocu, directeur général de la Ligue des Familles. On ne sait pas à la fois travailler et s'occuper d'enfants, surtout en-dessous de 12 ans."

Avancer des congés planifiés

Deuxième option pour s'occuper de leurs enfants, les parents souhaiteront peut-être avancer des congés déjà planifiés. Mais est-ce possible ? "Les vacances annuelles, pour autant que le travailleur dispose encore de jours de vacances auxquels il peut prétendre, il pourrait demander à son employeur d'en fixer certains durant cette semaine-là, voire de déplacer des jours qu'il aurait fixé à un autre moment", explique Laura Couchard, conseillère juridique chez Acerta.

Sanctionner les quarantaines ?

Mais il subsiste une inquiétude. L'employeur a-t-il le droit de sanctionner les parents qui auraient multiplié les quarantaines ? "Bien entendu, les quarantaines se basent à chaque fois sur des faits objectifs et sont attestées par des attestations de quarantaine. Je dirais que l'employeur n'a pas non plus un quelconque intérêt à les sanctionner, au-delà du fait qu'il ne peut pas le faire, puisqu'il y va aussi du bien-être de la santé de tous les travailleurs dans son entreprise."

Quant aux garderies, la Ligue des Familles souhaite qu'elles soient mises en place gratuitement pour tous, afin que chaque parent puisse s'adapter en fonction de sa situation familiale et professionnelle.


 




 

Vos commentaires