En ce moment
 
 

Coiffeurs toujours fermés: les conseils d'une professionnelle pour éviter la catastrophe en prenant soi-même les ciseaux

Coiffeurs toujours fermés: les conseils d'une professionnelle pour éviter la catastrophe en prenant soi-même les ciseaux
©PIXABAY
 
CORONAVIRUS
 

Les salons de coiffure sont toujours fermés. En attendant qu'ils rouvrent, vous êtes peut-être tentés de donner un coup de ciseau ou de tondeuse dans votre chevelure ou celle de vos enfants. Parfois, il vaut mieux s'abstenir.

Christine Carramans, coiffeuse en région bruxelloise reçoit régulièrement des demandes de conseils après des coups de ciseaux malheureux. "J'ai ma belle-mère qui a encore joué l'apprentie coiffeuse et qui a fait une catastrophe à mon fils", a-t-elle entendu récemment. L'enfant en question continue d'aller à l'école. "Tout le monde se moque de lui", rapporte Christine.

Alors, que faire ? Le conseil est simple : "Patientez". "Ou mettez des petites pinces, des bandeaux, lançons la nouvelle mode. Que ce soit un enfant, un ado, un adulte, si on n'est pas expérimenté, on attend", suggère-t-elle. Fermés depuis des semaines les coiffeurs sont les premiers à regretter de ne pas pouvoir coiffer leur clients : "On est aussi super tristes de ne pas pouvoir vous faire beaux et belles pour les fêtes mais s'il vous plaît, évitez les dégâts".

Rattraper les dégâts

Si toutefois, la tentation est trop grande, Coralie, une coiffeuse du Brabant wallon propose des tutos à ses clients. Ses capsules vidéos tournées depuis son salon de coiffure lui permet de rester active pendant le confinement. "J'ai eu des demandes de clients de venir les coiffer. Plutôt que de frauder, je leur ai plutôt proposé de leur montrer comment faire pour pouvoir sauver leur coupe". Des astuces très accessibles : "J'explique comment faire une petite tresse, coiffer sa mèche quand elle vous embête..."

De nombreux dégâts vont probablement devoir être rattrapés à la réouverture des salons : "Beaucoup de personnes sont allées en grande surface chercher des colorations, évidemment, il y a des catastrophes", constate Coralie. 

COVID-19 Belgique : où en est l’épidémie ce lundi 14 décembre ?

Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'facebook' pour afficher ce contenu.


 

 




 

Vos commentaires