En ce moment
 
 

Coronavirus en Belgique: faut-il rouvrir les commerces? Peut-on fêter Noël en famille? Yves Van Laethem répond

 
 

Ce vendredi, un comité de concertation particulièrement difficile est annoncé. Depuis plusieurs jours, les autorités du pays nous préparent au maintien des mesures sanitaires strictes jusque à la fin de l'année. Or cette semaine, la France (que l'on a souvent suivie au niveau des mesures) a amorcé un déconfinement. Cela aura-t-il une influence en Belgique? Va-t-on rouvrir les commerces et élargir notre bulle? Les enjeux sont importants.

La réouverture des commerces non-essentiels sera bien au centre du comité de concertation. "Nous demandons l'ouverture rapide de tous les commerces avec les conditions de santé restrictives qui s'appliquent", nous indiquait Dominique Michel, administrateur délégué de la fédération belge du commerces et des services. 

Cette réouverture est-elle envisageable? Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral coronavirus, répond: "Je n'ai aucune connaissance d'étude faite dans le monde occidental qui montre que le commerce est un lieu de contamination. Je pense qu'avec des précautions telles qu'elles étaient bien prévues et en les renforçant un peu, on peut ouvrir avec sécurité les commerces actuellement".

Sur la table du comité de concertation, il y a aussi les fêtes de fin d’année. Pour le moment, impossible d'imaginer de grandes tablées. Seule une personne peut être invitée. Mais certains politiques pousseraient pour un élargissement en forme de cadeau de Noël. "On pourrait envisager de deux à quatre personnes. C'est à affiner selon l'évolution des chiffres les plus récents, d'une période qui pourrait s'étaler du 24 au 27 décembre par exemple. Ce qui voudrait dire rien du tout pour le Nouvel an", proposait Georges-Louis Bouchez, président du MR. 

Pas de décision attendue pour l'horeca

Yves Van Laethem réagit à cette proposition. "Je ne pense pas que ce soit une bonne idée. Je pense que l'on aura encore probablement trop de virus circulant et qu'on prendra un certain risque si plusieurs personnes sont présentes simultanément et qu'elles ne font pas partie de votre bulle. Le fait de s'abstenir de contacts ou de diminuer pendant 4,5 ou 6 jours après ne suffit absolument pas à éviter l'infection car on sait qu'il faut à peu près 5 à 7 jours pour que la moitié des gens déclenchent des symptômes", assure le porte-parole. 

Pour les décisions, un peu de patience. Vendredi, gouvernement fédéral, régions et communautés se réunissent et devraient communiquer les perspectives à venir pour les commerces non-essentiels et les fêtes de fin d’année. Par contre, il ne devrait pas y avoir d’annonce d’une réouverture rapide de l’horeca. Les chiffres de l’épidémie sont encore trop élevés.

COVID-19 Belgique : où en est l’épidémie ce jeudi 26 novembre ?




 

Vos commentaires