Comment mieux isoler sa maison: trois innovations qui pourraient tout changer

L'isolation est le nerf de la guerre de la performance énergétique d'un bâtiment. Pour éviter l'explosion de la consommation, certains fabricants proposent des outils novateurs, qui vous promettent d'importantes économies.

Prenons par exemple le vitrage, élément fondamental dans l'isolation de votre maison. Une entreprise belge s'apprête à commercialiser un vitrage de seulement 8 millimètres d'épaisseur. Ce dernier pourra se glisser dans le vitrage déjà existant, et permettrait d'atteindre le niveau de performance d'un triple-vitrage.

"Le fait d'avoir un vitrage beaucoup plus mince permet de réduire le poids du vitrage en lui-même, mais il permet surtout de développer de nouvelles applications qui étaient inaccessibles jusqu'à présent et de développer le marché de la rénovation", explique Philippe Bastien, Président Régional de l'AGC Bâtiment et Industrie. Cette installation vous coûtera 400 euros par mètre carré.

Chez Isohemp, on mise plutôt sur de nouveaux blocs de constructions, composés de chaux et de chanvre. Un bloc qui doit permettre d'améliorer la conservation de chaleur dans un bâtiment et faire baissez votre consommation énergétique. "Ce bloc va isoler autant du froid que du chaud. Il est déjà beaucoup plus lourd qu'un isolant classique, il va donc apporter beaucoup plus d'inertie", explique Jean-Baptiste De Mahieu, fondateur de l'entreprise Isohemp. "Dans les faits, typiquement, on rentre du boulot, on chauffe le bâtiment, on éteint le radiateur avant d'aller dormir, le lendemain matin, il n'y a plus besoin de réchauffer le bâtiment parce que les murs ont gardé toute la chaleur", précise-t-il ensuite.

Prix de l'opération: entre 25 et 75 euros du mètre carré, selon l'épaisseur du bloc. Un prix conséquent, que l'entreprise justifie par les gains potentiels en consommation d'énergie et par un fonctionnement immédiat. Blocs de chaux et de chanvre. 

Enfin, il existe aussi des peintures isolantes thermiques. Ces dernières promettent jusqu'à 30% d'économie d'énergie, mais leur efficacité ne fait pas l'unanimité. Des innovations qui confirment la tendance: depuis des années, l'heure est à l'originalité pour les fabricants, qui doivent proposer des produits aux performances toujours plus importantes. 

Vos commentaires