En ce moment
 

Comment rédiger correctement un testament?

Avec l'affaire de l'héritage de Johnny Hallyday, l'actualité a beaucoup abordé la question du testament. Sur ce point, nos journalistes François Genette, Justine Roldan Perez et Gaëtan Lillon se sont intéressés à l'emploi du testament en Belgique. Son utilisation a augmenté de 2,8% en 2017, selon le baromètre des notaires. Alors, comment rédiger correctement un testament pour qu'il soit parfaitement légal?

Ecrire son testament: une initiative de plus en plus à la mode en Belgique. Mais pourquoi? Voici quelques-unes de vos réponses. "J'ai dix sœurs, et je suis le seul comme garçon. Moi je suis vieux, alors j'ai fait tout mon testament", confie un homme plus âgé, interrogé dans la rue. "Pouvoir léguer des choses à ses enfants, c'est important. Maintenant il faut aussi qu'ils aient la valeur des choses", ajoute un autre, plus jeune. "J'y songe. Il y a eu plusieurs décès dans la famille ces derniers temps. Pour éviter tout problème avec éventuellement les enfants, je pense que c'est une bonne chose", précise une mère de famille.


Ecrit de votre main

Mais pour être valable, un testament ne peut pas être écrit n’importe comment. Il doit l’être entièrement de votre main. Un document écrit à l’ordinateur par exemple, même s’il est signé, n’a aucune valeur légale.

Si vous décidez de rédiger votre testament seul, on dira alors qu'il s'agit d'un testament olographe. En plus d'être manuscrit, il doit être signé et daté.

Notez qu'un testament peut être écrit au crayon (même si ce n'est pas recommandé), il peut être écrit comme une simple lettre, reposer sur du papier ou tout autre support, et il peut comporter des ratures. Enfin, il peut également être écrit en plusieurs étapes en indiquant des dates différentes.


Pas obligatoire de passer chez le notaire

En ce concerne son stockage par contre, vous êtes libre de choisir. "Vous pouvez le gardez chez un notaire, évidemment. C'est peut-être mieux, simplement parce qu'il existe un registre central des testaments qui permet de retrouver les testaments là où ils sont, chez le notaire où vous l'avez déposé. Mais ce n'est pas obligatoire, vous pouvez le garder dans votre table de nuit ou sous votre oreiller si cela vous chante", explique Sylvain Bavier, notaire.

Vous pouvez donc déposer un testament olographe chez un notaire pour qu'il l'inscrive (ou non, selon votre souhait) dans le registre central des testaments. Pour cela, vous n'êtes pas obligé d'avoir rédigé le testament en compagnie du notaire, même si cette solution présente des avantages.


Un nouveau testament? Pensez à révoquer le précédent

Et si vous changez d’avis, vous pouvez éventuellement écrire un autre testament. "Pour autant que vous ayez révoqué dans le nouveau testament le précédent. Sinon ils vont se chevaucher, donc on risque d'avoir des dispositions contradictoires", précise Sylvain Bavier.

Une initiative qui reste quoiqu’il arrive très utile pour éviter de fâcheux malentendus à l’heure du partage de l’héritage.

Besoin de plus de détails? Vous en trouverez via ce lien.

Vos commentaires