En ce moment
 
 

Coronavirus: des tests salivaires toutes les semaines pour les enseignants? La nouvelle stratégie du ministre de la Santé

  • Coronavirus: des tests salivaires pour les enseignants ?

  • Des tests salivaires toutes les semaines pour les enseignants?

 
 
 

Le ministre fédéral de la Santé, Frank Vandenbroucke, était l’invité de la matinale de Bel RTL. Interrogé par Fabrice Grosfilley, il s’est exprimé sur la menace que représentent les variants et leur contagiosité en milieu scolaire. Il veut mettre en place un testing récurrent pour le personnel enseignant.

Le ministre de la Santé veut se montrer vigilant en ce qui concerne la propagation des variants, notamment dans les écoles. Il commente un rapport sur ces établissements selon lequel il y aurait plus de cas chez les enfants de moins de 12 ans et que chez les adolescents: "Cette observation est aussi liée au fait qu'on a testé pas mal d'enfants mais on sait maintenant qu'il peut quand même y avoir des contaminations via les enfants".

Frank Vandenbroucke poursuit: "Il y a des écoles dans lesquelles il y a beaucoup de contaminations et d’autres dans lesquelles, il y en a très peu. Donc, il y a des différences et cela c’est encourageant en quelque sorte", indique-t-il.

Une stratégie de dépistage plus volontariste

Le ministre souhaite maintenir les écoles ouvertes et développer une stratégie de testing plus volontariste. Dès qu’il y une flambée de cas dans une institution, on lance des dépistages à grande échelle.

Frank Vandenbroucke évoque la possibilité de mettre en place un système de testing récurrent du personnel enseignant, via des tests salivaires, par exemples toutes les semaines. "Ce n’est pas encore décidé mais les ministres de l’Enseignement sont très intéressés et ils ont des contacts avec la task-force testing qui a émis l’idée pour démarrer une telle stratégie", précise le ministre. Le but serait de repérer très rapidement un foyer/un cluster de coronavirus dans une école.

Si cette option est retenue, ce test généralisé des enseignants demandera une logistique importante, il faudra plusieurs jours, semaines pour le mettre en place. Le test salivaire systématique pourrait être lancé dans un premier temps dans un certain nombre d’écoles pilotes, avant d'être validé et étendu à tout le pays.

CORONAVIRUS EN BELGIQUE : où en est l’épidémie ce 29 janvier?


 




 

Vos commentaires