En ce moment
 
 

Coronavirus en Belgique - Augmentation des appels aux services de télé-accueil: "Les personnes anxieuses à la base le sont d'autant plus"

CORONAVIRUS

Le confinement général a un impact sur le bien-être. Les services de télé-accueil reçoivent beaucoup plus d'appels. Quasiment tous les contacts ont un lien avec la crise du coronavirus et les appels de nuit sont aussi plus fréquents.

En ces temps de confinement, les sentiments de solitude et d'inquiétude sont plus forts qu'avant. Le rôle des écoutants, tous bénévoles : écouter, rassurer, plus que jamais, sans avoir de réponse...

"Souvent les personnes qui appellent sont isolées, encore plus aujourd'hui. Soit des personnes qui vivent seules ou qui sont en institution, privées de leur visite etc. Ce qui fait qu'elles ont besoin de parler de leurs soucis, de ce qu'elles ressentent", raconte une bénévole.

Etre isolé aujourd'hui, c'est l'être chez soi comme dehors. Le coronavirus génère angoisse et insomnie.

Une vulnérabilité augmentée

"D'habitude, on pouvait connaître en creux durant la nuit, ce qui n'est plus le cas et ce que l'on remarque surtout c'est que cette thématique du coronavirus est abordée dans quasiment tous les appels", raconte Caroline Chevalier, responsable du service télé-accueil Charleroi.

La crise sanitaire occupe les esprits et fragilise. "Les personnes anxieuses à la base le sont d'autant plus. Les personnes qui ont des difficultés financières risquent d'en avoir d'autant plus, donc ça ça exacerbe vraiment. Tout cela ça augmente la vulnérabilité quelque part", explique Caroline Chevalier.

Avec plusieurs bénévoles en retrait pour leur santé, le coronavirus a aussi eu un impact sur l'organisation de ce service vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Une écoute gratuite, anonyme et bienveillante, plus nécessaire que jamais.

> CORONAVIRUS BELGIQUE: consultez les dernières infos

> CORONAVIRUS SYMPTÔMES: voici les signes du Covid-19

> CORONAVIRUS BELGIQUE: CARTES de répartition par province, âge et sexe

 

Vos commentaires