En ce moment
 
 

Coronavirus en Belgique - BILAN DU JOUR: voici les chiffres

Coronavirus en Belgique - BILAN DU JOUR: voici les chiffres
© Image Belga
 
CORONAVIRUS

Le nombre moyen d'infections au coronavirus continue d'augmenter et est passé à 465,4 par jour entre le 23 et le 29 juillet, indique dimanche l'Institut de santé publique Sciensano dans la mise à jour des données de son tableau de bord. Cela représente une augmentation de 78% par rapport à la semaine précédente.

Le nombre d'infections en Belgique s'élève désormais à 69.402, contre 68.751 samedi. Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 pour 100.000 habitants suit la même tendance à la hausse. Pour la période s'étalant sur deux semaines, et jusqu'au 29 juillet inclus, 44,3 cas ont été recensés (contre 40,7 samedi).

De nouveaux cas émergent dans tous les groupes d’âge, mais la plupart des infections surviennent dans le groupe d’âge 20-59 ans.

Le taux de reproduction (nombre de personnes qu'une personne porteuse du virus peut contaminer) est de 1,08.

HOSPITALISATIONS ET DÉCÈS

Le nombre d'admissions à l'hôpital progresse aussi avec une moyenne de 22,7 par jour, en progression de 27% par rapport à la semaine précédente.

Sciensano fait également part d'une moyenne de 2,7 décès par jour. Depuis le début de l'épidémie, 9.845 personnes ont perdu la vie des suites du Covid-19.

Ce vendredi, lors de sa conférence de presse habituelle, l''Institut de Santé publique donnait quelques conseils. "N’oubliez pas que les contaminations peuvent apparaître dans des rassemblements lorsque les mesures barrières ne sont pas maintenues et nous insistons pour que vous limitiez, malgré le beau temps, les rassemblements à dix personnes et que vous mainteniez les mesures barrières. Tous les efforts que vous faites pour limiter les contacts et tous les efforts sont importants pour protéger les autres. Plus particulièrement pour les personnes fragiles et le personnel de santé qui doit pouvoir apporter des soins", a expliqué Frédérique Jacobs, médecin et actuelle porte-parole du centre de crise. 

"J’insiste que si les jeunes sont moins gravement malades, on rapporte des cas de patients sévèrement malades également chez les jeunes, et nous ne connaissons pas les effets à long terme de ces maladies, même si elles sont peu symptomatiques. On apprend que ces derniers temps qu’un certain nombre de patients reportent leurs rendez-vous à l’hôpital ou chez le médecin traitant par peur du covid-19. Ce n’est pas nécessaire, toutes les mesures sont prises pour éviter la contamination et les examens et traitements peuvent se poursuivre en toute sérénité. Ne retardez pas vos rendez-vous."


 

 

Vos commentaires