En ce moment
 
 

Coronavirus en Belgique: concrètement, en quoi consiste le vaste plan pour soutenir les maisons de repos en Wallonie?

CORONAVIRUS

Le coronavirus en Belgique a poussé la Région wallonne a lancé un vaste plan pour soutenir les maisons de repos.
Le gouvernement a demandé à tous les professionnels du secteur médical ou paramédical de venir prêter mains fortes au personnel.

Hier/mercredi, dans une maison de repos de Jette, un militaire a par exemple troqué son uniforme pour une blouse médicale et a apporté les repas aux pensionnaires. Une situation inédite que la ministre wallonne de la Santé souhaite généraliser. Membres de l'armée et de la protection civile seront aussi déployés pour aider le personnel soignant en logistique ou dans la désinfection des locaux par exemple.

"Parfois, il faudra faire du cohortage, c'est-à-dire, mettre des malades d'un côté et des porteurs sains de l'autre, pour essayer que la maladie ne se propage pas. Dans ces cas-là, effectivement, l'armée va pouvoir venir en aide parce que le personnel n'a pas le temps pour pouvoir le faire. On peut imaginer que des homes doivent être désinfectés. Dans ce cas-là, l'armée pourrait venir en renfort si c'est nécessaire", explique la ministre wallonne de la Santé Christie Morreale.

> CORONAVIRUS: consultez les dernières informations

Les provinces à s'organisent

Actuellement sur les 600 maisons de repos que compte la Wallonie, 116 enregistrent dix cas de coronavirus ou plus dans leur établissement. Une situation d'urgence qui forcent les provinces à s'organiser.

"On peut donner certainement une aide dans le domaine des soins. Les ambulanciers qui sont mobilisés et prêts à intervenir, sont équipés pour pouvoir aider le personnel soignant. Le reste de la Défense peut aussi intervenir dans d'autres domaines", précise Pierre Neirinckx, commandant de la composante militaire de l'armée.

"Tous ceux qui, d'une certaine manière, pensent d'une certaine manière qu'ils peuvent être utiles, faites signe, on a un site qui s'appelle https://solidaire.aviq.be/, sur lequel ils peuvent s'inscrire, et donc concrètement, ils peuvent être utiles durant cette crise, dans les maisons de repos mais aussi dans les centres d'hébergements pour personnes handicapées", ajoute la ministre wallonne de la Santé Christie Morreale.

Une réserve de recrutement de professionnels de la santé qui sera sollicitée par les maisons de repos pour leur proposer du bénévolat ou des contrats de travail puisque des moyens supplémentaires ont été dégagés pour gérer cette crise.

> CORONAVIRUS: RTL INFO répond à vos questions

 

 

Vos commentaires