En ce moment
 
 

Coronavirus en Belgique: faut-il s'attendre à une augmentation des contaminations avec le retour à l’école?

 
CORONAVIRUS
 

Le nombre de nouveaux de coronavirus en Belgique a diminué de moitié en une semaine. Les hospitalisations suivent le mouvement et baissent aussi mais pas de manière aussi marquée car il y a toujours un délai entre évolution des nouvelles infections et hospitalisations.

Yves Van Laethem, le porte-parole interfédéral pour la lutte contre le coronavirus, était notre invité dans le RTL INFO 19H. Il a commenté la situation actuelle en Belgique en répondant notamment aux questions de Caroline Fontenoy sur la rentrée scolaire.

Caroline Fontenoy: les écoles sont-elles des foyers de contamination? On aura peut-être la réponse dans 10 jours?

Yves Van Laethem: "On aura un élément de réponse à ce moment-là. On pense toujours depuis le printemps que les enfants sont beaucoup moins transmetteurs quand ils sont petits que plus âgés. En plus, quand ils sont petits, on peut difficilement leur faire un enseignement à distance. On pense qu'il est important pour eux de ne pas les laisser ainsi, sans enseignement pendant des mois. On pense qu'on prend un risque extrêmement bas en faisant recommencer l'école aux petits enfants. Dans 10 jours, on verra ce qu'il se passera mais je pense que le risque est minime."

Caroline Fontenoy: si on devait constater une hausse significative dans 10 jours. Les écoles pourraient-elles être fermées?

Yves Van Laethem: "Ce sera difficile sauf si la hausse devait être importante. On verra s'il n'y a pas d'autres mesures à prendre avant de fermer complètement les écoles, ce qui serait handicapant."

Caroline Fontenoy: en parlant des enfants, la fête de Saint-Nicolas approche. Les recommandations ne changent pas. Pas de dérogations pour cette fête familiale?

Yves Van Laethem: "Les enfants ont besoin de cadeaux si Saint-Nicolas peut leur en offrir. Mais prenons nos précautions en offrant ces cadeaux. Prenons-les, soit s'ils arrivent directement chez les parents, soit parce qu'ils viennent chez les grands-parents, mais avec un peu de distance et des précautions. Pas en sautant dans les bras des grands-parents qui ont reçu le cadeau de Saint-Nicolas. Mais en les remerciant d'un peu plus loin."

COVID 19 Belgique : où en est l’épidémie ce lundi 16 novembre ?

 




 

Vos commentaires