En ce moment
 
 

Coronavirus en Belgique: faut-il dépister systématiquement les patients et le personnel soignant? (vidéo)

 
CORONAVIRUS
 

Yves Van Laethem, infectiologue au CHU Saint-Pierre, commente l'appel de deux médecins du CHU Saint-Pierre qui demandent que soient dépistés de manière systématique les patients et le personnel soignant.

Deux médecins de l'hôpital Saint-Pierre ont adressé une lettre à la Première ministre dans laquelle ils demandent de tester systématiquement les patients et le personnel soignant. Cela permettrait, disent-ils, d'éviter que ceux qui sont porteurs du virus sans le savoir ne contaminent les autres avec comme ambition de réduire le nombre de malades, bien entendu.

Est-ce qu'un dépistage systématique apporterait quelque chose? Et, si oui, quoi?

"Je pense qu'il sera à peu près impossible de faire un dépistage systématique. Par contre, disposer de plus de tests comme la Ministre nous l'a promis pour les jours qui viennent permettrait de simplifier certaines situations. Ne pas laisser une famille dans un même état d'anxiété sans savoir si l'un de ses enfants est positif au Covid-19 ou pas. Je pense que ça peut simplifier la gestion du problème par rapport à des foyers dans lequel on doute de ce qui se passe exactement. Je pense qu'il ne faut plus fantasmer actuellement sur un dépistage large, ça dépassera probablement même les moyens augmentés qu'on nous promet".

Le personnel soignant, en première ligne, aussi doit être testé: on vient de parler avec le Docteur Philippe Devos qui, au quotidien, voit des malades et qui apprend qu'il est lui-même contaminé.

"Alors, ce qu'il faut savoir, c'est que pour l'instant, le personnel soignant- lorsqu'il présente des symptômes- est dépisté. Dépister quelqu'un et dire qu'il est négatif, ça ne veut pas dire que 12h plus tard, il ne sera pas positif. Et donc dépister à un moment un individu ne donne aucune sécurité sur le fait que, allant au travail le lendemain, il le sera toujours. Donc, c'est pour ça qu'il ne faut pas fantasmer sur le fait qu'on va pouvoir dépister tout le monde, tout le temps. Cela ne donnera aucune garantie de sécurité".

 




 

Vos commentaires