En ce moment
 
 

Coronavirus en Belgique: "L'horeca est une cible un peu facile"

  • Coronavirus, fermeture de l''Horeca: l''éclairage de Pierre-Frédéric Nyst

  • Coronavirus, aides à l''Horeca: l''éclairage de Pierre-Frédéric Nyst

 
 
CORONAVIRUS
 

"L'horeca est une cible un peu facile et je le regrette mais la décision est collégiale et je me dois de l'assumer", a commenté David Clarinval auprès de Belga à sa sortie du Comité de concertation vendredi.

Le ministre des Indépendants et des PME était interrogé à la suite de la décision de fermer le secteur horeca pour les quatre prochaines semaines. "Dans un débat, on ne peut pas toujours être d'accord et il a fallu une décision. J'ai pris acte et j'ai obtenu 500 millions en compensation. Il faut un acte très fort, un soutien important pour ce secteur touché dramatiquement", a-t-il ajouté.

> Les dix nouvelles mesures imposées par le gouvernement

"J'ai tenu personnellement à ce que les mesures ne soient pas prises", a reconnu David Clarinval en faisant référence à la fermeture du secteur horeca. "Le ministre de la Santé (Frank Vandenbroucke, ndlr.) a apporté des études universitaires qui démontrent que c'est dans l'horeca qu'il y a une propagation importante du virus. J'en ai pris acte. C'est une décision collégiale et je dois la respecter", a-t-il souligné.

"Il y a une injustice dans cette décision"

Le ministre des Indépendants et des PME s'en tenait, lui, à l'étude de l'Aviq, l'Agence wallonne pour une vie de qualité, qui a étudié les clusters. "On voit que les clusters principaux sont dans les écoles et au sein des familles. L'horeca est une cible un peu facile et je le regrette mais la décision est collégiale et je me dois de l'assumer. J'ai obtenu une enveloppe de 500 millions d'euros pour soutenir le secteur. La décision est difficile et il y a une injustice dans cette décision." 

Ces 500 millions d'euros ont été débloqués pour soutenir le secteur cette année et doivent permettre aux ministres compétents de prendre plusieurs mesures: notamment le doublement et la prolongation du droit passerelle, des mesures concernant l'exonération de cotisations ONSS et des mesures de prises en charge des congés de fin d'année.

 




 

Vos commentaires