En ce moment
 
 

Coronavirus en Belgique: le nouveau "Monsieur Covid" de la Wallonie veut déjà préparer la 3e vague

 
CORONAVIRUS
 

Le gouvernement wallon a désigné, jeudi, l'ancien recteur de l'ULB, Yvon Englert, Délégué général 'covid-19'. Face à l'ampleur de la pandémie, l'exécutif régional a en effet décidé de créer une cellule dédiée à la lutte contre le virus. Invité sur Bel RTL ce vendredi, Yvon Englert a dévoilé son plan d'action. 

"Les chiffres montrent que nous sommes tous dans le même cas. C'est le cas d'ailleurs partout en Europe où la situation est extrêmement difficile pour les soignants. On a besoin de prendre, encore une fois, des mesures", a-t-il indiqué appelant à une "vraie cohésion nationale" pour faire face à la situation. 

Selon le médecin spécialiste, il est important de préparer une troisième vague, alors même que la deuxième n'est pas achevée. "Nous sommes dans l'urgence. Mais nous devons commencer à réfléchir et à tirer les leçons de cet échec, celui de ne pas avoir pu empêcher la seconde vague. Je pense que la fin de la seconde vague va prendre des semaines et des semaines. On espère encore ne pas être confinés pour Noël. L'indicateur que tout le monde pourra très simplement suivre est le nombre de lits hospitaliers disponibles", a-t-il indiqué. 

Les écoles font partie des domaines de protection prioritaires 

Yvon Englert explique qu'il faut dès maintenant commencer à réfléchir à l'évolution des mesures. "Si on ne change rien, les choses vont se représenter", insiste-t-il.

Un nouveau comité de concertation aura lieu ce vendredi, au Palais d’Egmont, en présence de tous les chefs des gouvernements du pays, pour analyser la situation sanitaire suite à la pandémie de Coronavirus. Selon Yvon Englert, les établissements scolaires doivent pouvoir continuer à accueillir les enfants malgré la situation actuelle. 

"Les écoles font partie des domaines de protection prioritaires avec le milieu hospitalier à la fois parce que c'est essentiel pour nos enfants mais aussi pour permettre aux familles de vivre", souligne-t-il. 

Le ministre fédéral de la Santé publique Frank Vandenbroucke (sp.a) a estimé, sur foi de modèles de prévisions, qu'il faudra tenir longtemps avec un régime de mesures strictes pour lutter contre la seconde vague de la pandémie de Covid-19. Il a parlé de "marathon difficile". Qu'en pense le délégué général 'covid-19' de la Wallonie? "Un des éléments qui reste essentiel est la recherche d'un vaccin. C'est un des éléments cruciaux pour voir la fin de l'épidémie. On le voit probablement pour le printemps. Ça veut dire que la production, distribution puis vaccination de la population nous mènent dans la 2e moitié de 2021", a-t-il estimé. 

COVID 19: où en est l'épidémie ce vendredi 30 octobre?

CORONAVIRUS EN BELGIQUE : les nouvelles mesures sur la table du comité de concertation

 




 

Vos commentaires