En ce moment
 
 

Coronavirus en Belgique: les entreprises face à un fort taux d'absentéisme alors que "les besoins de main d'oeuvre sont très importants"

Coronavirus en Belgique: les entreprises face à un fort taux d'absentéisme alors que
©BELGA
CORONAVIRUS

Le coronavirus en Belgique contraint l'ensemble de la population au confinement. Beaucoup de personnes optent alors pour le télétravail, d'autres ne peuvent pas faire autrement que continuer à se rendre sur leur lieu de travail. Dans ces circonstances, certaines entreprises font aussi face à l'absentéisme des travailleurs. Dans certains grands magasins de la grande distribution par exemple, le taux d'absentéisme peut atteindre 40 %.

Dans l'ensemble des secteurs où l'activité est maintenue en cette période de crise sanitaire, la plupart des entreprises sont confrontées à un fort taux d'absentéisme. Selon le syndicat des employés, techniciens et cadres (SETCa), il n'est pas rare d'avoir des magasins de la grande distribution avec plus de 25 % des travailleurs absents. Le taux peut atteindre 40 % dans certaines grandes surfaces. 

Plusieurs facteurs expliquent cet absentéisme en augmentation. "Il y a des gens malades, des gens qui ne souffrent pas du coronavirus mais ont un rhume ou ce genre de chose. Il y a des gens épuisés physiquement ou moralement. Et puis il y a des gens qui ont peur. Il doit y avoir une petite proportion aussi de travailleurs qui ont des problèmes de garde d'enfants", explique Myriam Delmée, Présidente du SETCa, en charge du secteur commerce.

Peu de main d'œuvre pour une masse de travail importante

Très compliqué de maintenir la cadence d'autant que la masse de travail a augmenté avec une hausse de la demande dans la plupart de ces secteurs. Un autre phénomène complique la tâche des entreprises : la situation évolue en permanence, les entreprises ne savent pas si elles pourront continuer dans les prochains jours, elles font donc surtout appel à des intérimaires, de la main d'œuvre pas forcément formée mais qui peut rapidement arriver dans l'entreprise et pour une courte durée.

Plusieurs secteurs doivent faire face à une masse de travail importante avec peu de main d'œuvre. Arnaud Le Grelle est directeur pour la Wallonie et Bruxelles chez Federgon, la fédération des prestataires de services en ressources humaines qui représente notamment 98 % de travail intérimaire en Belgique.

Selon lui, "ce sont d'abord tous les ports. Ils sont en activité et c'est important pour pouvoir importer les marchandises mais aussi les exporter. C'est la même chose pour les aéroports où il y a une activité très importantes qui restent. Mais nous avons également une activité très importantes dans la production, en particulier la production alimentaire, la logistique et la grande distribution. Comme dans le secteur hospitalier au sens le plus large du termes dans lequel les besoins de main d'œuvre sont très importants".

> CORONAVIRUS BELGIQUE: consultez les dernières infos

> CORONAVIRUS SYMPTÔMES: voici les signes qui montrent que vous pourriez avoir le Covid-19

> CORONAVIRUS BELGIQUE: CARTES de répartition par province, âge et sexe

 

Vos commentaires