En ce moment
 
 

Coronavirus en Belgique: les nouvelles mesures pas assez fortes? Certains Belges décident de se reconfiner

 
CORONAVIRUS
 

En l'espace d'un week-end, nos vies ont à nouveau été chamboulées. Le durcissement des règles à Bruxelles prend notamment les contours d'un semi-confinement. Comment vivez-vous ces nouvelles restrictions? Certains sont déçus et choisissent d'aller plus loin... et de se reconfiner.

C'est le cas de Laurence. La seule activité extérieure qu'elle se permet, est quelques tours du pâté de maison avec sa fille, Victoria. Pas de shopping, de coiffeur ou autre sortie possibles. Laurence fait le choix de se reconfiner sans que les autorités l’y obligent.

"Je préfère, pendant un laps de temps m'interdire certaines choses pour être libérée à un moment donné", confie-t-elle. "Par contre, quand je vois à la télé les autres qui profitent, ça me frustre. J'ai l'impression qu'on n'en finira jamais".

Je n’ai pas envie de mettre ma famille en danger

Laurence aurait préféré des mesures bien plus strictes de la part des autorités. Cet été déjà, elle avait choisi de sacrifier ses vacances. "Je n’ai pas envie de mettre ma famille en danger. Cela représente quoi dans une vie, de s'interdire une seule fois de ne pas partir en vacances, contre toutes nos années de vie?", ajoute-t-elle.

D’autres au contraire, ont profité des derniers moments d’ouverture. Un tout dernier match pour Arthur et Colomban.

"On voulait encore une fois soutenir les centres sportifs qui auront une période très difficile dans les mois à venir", explique Arthur Fabre, un joueur de squash.

A partir de la semaine prochaine, on changera nos habitudes

"A partir de la semaine prochaine, on changera nos habitudes, et on restera à la maison", indique Colomban. "Je pense que courir sera encore possible, dans les parcs, donc c'est encore une possibilité."

Dans une piscine de Molenbeek, les nageurs se sont offert une dernière longueur. Après, il faudra prendre son mal en patience. "Cela touche tout le monde. On doit prendre sur soi et patienter jusqu'à la réouverture", confie un nageur.

"Je trouve cela très malheureux car je ne pense pas que les piscines soit des lieux où il y a des contaminations. Nous avons respecté les consignes, et il n'y a pas beaucoup de nageurs par couloir", explique Leo deschamps, responsable de l’école de natation Sirena.

La piscine, les centres sportifs, Laurence ne s’y est pas rendue ce week-end. Elle n’a pas profité non plus des dernières séances de cinémas avant leur fermeture. En faisant ce choix, elle estime protéger sa santé et celle des autres.

COVID 19 Belgique : où en est l'épidémie ce dimanche 25 octobre?

 




 

Vos commentaires