En ce moment
 
 

Reprise des écoles maternelles et primaires: voici pourquoi les pédiatres se disent pas "inquiets"

 
DECONFINEMENT, CORONAVIRUS

Le déconfinement se poursuit et les enfants peuvent reprendre le chemin de l'école. Les écoles primaires et maternelles vont rouvrir dans les prochains jours notamment. Les pédiatres sont satisfaits de cette décision. Il y a une semaine, plus de 574 médecins des enfants s'étaient regroupés pour signer un texte qui demandait ce retour à l'école.

Stéphane Moniotte, chef du service de pédiatrie aux cliniques universitaires de Saint-Luc, en faisait partie. Il était présent sur le plateau du RTLinfo 13 heures ce jeudi. Il a réagi à cette prochaine réouverture des écoles. "En tant que pédiatres, nous nous réjouissons très fortement de cette avancée pour les enfants. Cela a toujours été notre mot d'ordre depuis le départ que le confinement n'était pas quelque chose d'anodin pour eux. Le déconfinement serait une étape très importante pour eux voire indispensable. (…) Réellement, nous n'étions pas et nous ne sommes pas inquiets pour ces enfants."

Ils dispersent très peu le virus

Même si les petits enfants (0-12 ans) peuvent être porteurs du virus et éventuellement être infectés,  Stéphane Moniotte tient à relever deux points importants: "Pour eux, le virus ne signifie pas qu'ils seront réellement malades: 80% d'entre eux seront complètements asymptomatiques. Ils n'auront ni fièvre ni aucun autre symptôme. D'autre part, ces enfants sont très peu contaminants. Ils dispersent très peu le virus. Par conséquent, ils infectent très peu les gens qui les entourent." L'entourage comprenant tant les enfants que le personnel scolaire.

"La décision de ré-ouvrir les classes maternelles, primaires et, dans une moindre mesure, les classes de secondaires est une bonne nouvelle tant pour les enfants que leurs parents", ont répété six pédiatres universitaires un peu plus tard dans la journée. "La situation de l’épidémie en Belgique s’améliore de jour en jour et le retour à l’école nous semble approprié d'autant que le système de tracing est mis en place et confirme le peu de cas positifs chez les enfants. Notre expérience de pédiatres avec ce virus et les données scientifiques actuelles internationales sont rassurantes et nous encouragent dans cette démarche", ont-ils déclaré.

 

 

 

Vos commentaires