En ce moment
 
 

Coronavirus en Belgique: les voyages annulés seront-ils remboursés? Voici la réponse de la ministre

Coronavirus en Belgique: les voyages annulés seront-ils remboursés? Voici la réponse de la ministre
(c) Belga
 
CORONAVIRUS
 

Les vacanciers ayant réservé un voyage via un tour opérateur et qui ont vu leur séjour annulé en raison des mesures prises pour freiner la propagation du coronavirus pourront bénéficier de certaines mesures, a annoncé mercredi la ministre fédérale de l'Economie et des Consommateurs Nathalie Muylle sur Radio 2 (VRT).

Si vous avez réservé des vacances à l'étranger via un tour opérateur et qu'il a été annulé en raison du coronavirus, vous pourrez désormais bénéficier de plusieurs options, mises en place par la ministre fédérale de l'Economie et des Consommateurs Nathalie Muylle, l'association de défense des consommateurs Test-Achats et le secteur du tourisme. Jusqu'à présent, seul l'octroi d'un bon (voucher) pour un prochain voyage était accordé, mais cette solution a été élargie.


Le bon ou le remboursement

Concrètement, si un voyage réservé via un tour opérateur (par exemple, un vol aller-retour et un séjour dans un hôtel, ndlr) a été annulé, le tour opérateur proposera un bon d'une durée de validité de un an maximum. Si ce bon n'a pas été utilisé endéans l'année, le voyageur peut demander à être remboursé de son voyage. autrement dit, ce n'est qu'à l'issue de la date butoir que le client peut exiger son argent en retour. Le tour opérateur doit ensuite effectuer le remboursement dans les 6 mois. Test-Achats voudrait que ce soit dans les 3 mois. Ce dernier point est encore en discussion. Un projet d'arrêté royal est prêt et sera présenté cette semaine au gouvernement.


La ministre avait trouvé une solution, mais elle a dû la modifier après avoir reçu des critiques

Fin mars, Nathalie Muylle avait décidé que le secteur du voyage devrait offrir au consommateur un bon (voucher) pour compenser l'annulation. Les clients disposaient ainsi de la possibilité de réserver un nouveau voyage à une date ultérieure, au même prix. Aucun remboursement n'était prévu et les voyageurs devaient accepter le voucher. Ce dispositif a été vivement critiqué par Test-Achats. L'organisation de défense des consommateurs estimait d'une part que cette mesure était contraire au droit européen, et, d'autre part, que d'autres mesures, moins attentatoires aux droits des consommateurs auraient pu être prises.

 




 

Vos commentaires