En ce moment
 
 

Coronavirus en Belgique: vous rêvez de partir en vacances à la Toussaint ou à Noël? Les réponses aux questions que vous vous posez

Coronavirus en Belgique: vous rêvez de partir en vacances à la Toussaint ou à Noël? Les réponses aux questions que vous vous posez
© Belga
 
 

Pour échapper à ce confinement qui ne porte pas son nom, certains envisagent de faire un petit voyage pour les vacances de Toussaint … Est-ce permis ou pas ?

C’est effectivement permis, en tous cas pour l’instant. La Belgique n’interdit plus de se rendre dans les zones rouges, même si ce n’est pas conseillé. Par contre, dans certains pays les belges ne sont pas les bienvenus et demandent des tests préalables. Il s’agit de l’Allemagne, de l’Italie, de la Grèce.

Est-ce que l’on sait si les belges ont envie de voyager et où tentent-ils d’aller ?

Il y a une double tendance pour l’instant : du soleil, mais ça ce n’est pas nouveau, et du local. Côté soleil la demande est marquée pour les îles Canaries, l’Italie, la Sicile, la Grèce, … Côté proximité, sans surprise, les Ardennes sont très demandées, mais aussi la Moselle, l’Allemagne, l’Alsace, les Vosges et la Champagne toute proche.
Certains voyagistes ont décidé de ne pas proposer de destinations en zone rouge. Même si finalement cela revient à passer d’une zone rouge en Belgique, à une autre, mais au soleil.

Peut-on sortir d’Europe ?

Oui, les demandes de voyage hors Europe pour le congé de Toussaint sont en augmentation pour l’instant. Et les belges commencent déjà à réserver pour la période de Noël voire même pour l’été prochain, une manière sans doute de se remonter le moral. Les destinations sont ici très classiques : Maroc, Turquie, Égypte et Thaïlande. Mais attention aux mesures au retour.

Justement, à quoi faut-il faire attention si on décide de partir en vacances à l’étranger dans les prochains jours ?

Aux formalités, le formulaire de retour permettant d’évaluer votre risque de contamination, aux tests plus que probables et à la quarantaine éventuelle. Et cela peut être douloureux financièrement.

Si vous ne pouvez pas télétravailler, parlez-en éventuellement à votre employeur pour voir s’il va accepter de vous payer pendant cette quarantaine alors que vous rentrez d’un voyage dans une zone à risque. Car ce cas de vacances en zone rouge n’est pas couvert par le chômage temporaire. Et puis interrogez votre mutuelle et votre assistance voyage. Pourquoi ? Parce que lorsque la Belgique interdisait les voyages en zones rouges à ses ressortissants, plusieurs mutuelles et assistances de voyage refusaient de couvrir les frais occasionnés par des maladies, accidents et un éventuel rapatriement. Elles ont changé de fusil d’épaule lorsque la Belgique a permis à nouveau ces voyages. Mais cela vaut la peine de poser la question.

Des destinations sont-elles encore en zone verte ?

Une seule, l’île de Palma dans les Canaries. Elle était toujours verte hier soir, mais comme tout le monde veut y aller elle ne devrait pas tarder à changer de couleur.

COVID 19 BELGIQUE: où en est l'épidémie ce mardi 27 octobre ?




 

Vos commentaires