En ce moment
 
 

Coronavirus et déconfinement: quels sont les risques encourus en parlant?

Coronavirus et déconfinement: quels sont les risques encourus en parlant?
 
RTL INFO répond à vos questions
 

Le porte-parole interfédéral Coronavirus a tenu à préciser ce matin les risques de contamination encourus dans certaines situations du quotidien, des situations appelées à se multiplier avec le déconfinement.

"Le risque va dépendre essentiellement mais pas seulement, de la durée de vos contacts et de la proximité, de l’intensité de vos contacts. Prenons des exemples. Croiser quelqu’un à 1m50, rester à côté de quelqu’un à 1m50 de distance, le croiser quelques secondes ne présente aucun risque. La transmission du virus par la simple respiration, si on ne se parle pas, si on n’éternue pas, est nulle ou pratiquement virtuelle. Elle sera bien sûr encore diminuée si les personnes portent des masques. Ce risque sera d’autant plus bas quand vous êtes à l’extérieur par rapport à l’intérieur puisque grâce à la ventilation naturelle les rares particules virales seront dispersées et ne seront pas potentiellement contaminantes", explique Yves Van Laethem.

L’infectiologue distingue : "avoir une conversation avec quelqu’un sans masque à moins d’un mètre 50 peut déjà présenter un certain risque, qui sera d’autant plus augmenté que vous parlez fort, qu’éventuellement vous chantez, qu’éventuellement vous avez à ce moment-là une quinte de toux, qui sont des facteurs de transmission plus significatifs. Un contact d’autant plus prolongé, d’autant plus proche sera à risque plus significatif de transmission, bien sûr si un des deux individus est porteur du virus, ce qui n’est pas le cas de toute la population."

Pour résumer, avance Yves Van Laethem : "il faut un contact assez long avec quelqu’un qui émet peu de particules virales pour risquer une contamination. Ce contact s’il est plus court peut être contaminant si quelqu’un émet énormément de particules virales. Il faut souligner que ceci est déjà le cas chez des personnes qui sont au tout début de la pathologie, même pendant les 24 à 48 h, avant que les personnes ne présentent des symptômes cliniques. Bien sûr, éviter de porter vos mains au niveau de la muqueuse nasale ou des yeux, puisque vous pourriez avoir touché avec vos mains une surface contaminée et ainsi vous contaminer vous-même".

> CORONAVIRUS en Belgique : les dernières infos

 




 

Vos commentaires