En ce moment
 
 

Coronavirus et rentrée des classes: que se passera-t-il si un élève est contaminé? Réponse de la ministre

 
CORONAVIRUS
 

Après concertation de chaque ministre compétent avec les acteurs de son enseignement, les différentes communautés se sont accordées vendredi après-midi pour organiser une rentrée scolaire sous un régime commun "code jaune", malgré la reprise relative de l'épidémie de Covid-19 chez nous. Cela signifie que la semaine de 5 jours de cours sera "à nouveau la norme de départ".

La ministre de l'Enseignement en Fédération Wallonie-Bruxelles était l'invitée du RTL INFO 19H ce samedi pour préciser les mesures qui accompagneront la rentrée. Interrogée par notre journaliste Antoine Schuurwegen, elle a notamment expliqué ce qui se passerait dans le cas où un élève serait contaminé.

Antoine Schuurwegen: Si un cas positif est détecté dans une école, que se passera-t-il? Toute l'école sera fermée et les élèves mis en quarantaine?

Caroline Désir: Non. On a un protocole qui a été défini par les autorités sanitaires, par l'ONE, qui a été transmis aux centres de santé. Donc ce sont eux qui prennent le relais quand il y a un cas de contamination avéré, et qui déterminent qui est considéré comme un contact proche et dans quelle mesure on doit fermer une classe ou davantage. On a pu tester les choses au mois de juin. Vous vous souvenez que certaines bulles ou certaines écoles ont été fermées un peu rapidement. On va essayer de gérer ça de manière plus rationnelle car c'est très important que les écoles n'ouvrent et ne ferment pas sans cesse sur le plan pédagogique. Sinon ça va être très très compliqué à gérer. Mais on a fait des matières aussi en matière de testing (ndlr: dépistage) et de tracing (ndlr: suivi des contaminés).

 




 

Vos commentaires