En ce moment
 
 

Coronavirus - Examens dans les universités et hautes écoles: voici les règles définies par les autorités

Coronavirus - Examens dans les universités et hautes écoles: voici les règles définies par les autorités
© Belga
 
CORONAVIRUS
 

Le gouvernement de Fédération Wallonie-Bruxelles a adopté vendredi l'arrêté précisant les mesures à respecter dans l'enseignement supérieur pour l'organisation de la fin de l'année académique et, entre autres, les examens. Un certain nombre de "balises" ont été définies "pour protéger les étudiants" et veiller à une égalité de traitement, assure le lendemain en soirée le cabinet de la ministre de l'Enseignement supérieur Valérie Glatigny (MR).

Le gouvernement a essentiellement confirmé les mesures qu'il avait déjà annoncées, ajustant le calendrier et prévoyant des "aides directes" aux étudiants pour un total de plus de deux millions d'euros.

Des balises mises en place pour les examens à distance

La question des examens à distance est notamment abordée. La possibilité est donnée aux universités et hautes écoles de faire des évaluations de fin d'année via un tel système, mais "des balises sont fixées". L'établissement devra dans ce cas demander à chaque étudiant concerné de "lui notifier formellement, jusqu'au 4 mai inclus, s'il ne se trouve pas dans les conditions matérielles adéquates lui permettant" de passer l'examen. L'établissement pourra ainsi proposer, à temps, une "solution adaptée", qui n'est pas prédéfinie.

Les modalités d'évaluation (matières, forme de l'évaluation, etc.) doivent être communiquées aux étudiants, par chaque université ou haute école, pour lundi au plus tard, rappelle le cabinet de la ministre.

Le troisième quadrimestre pourra être allongé

Si le 2e quadrimestre se terminera cette année officiellement le 10 juillet, on donne aussi la possibilité aux établissements d'enseignement supérieur d'allonger également le 3e quadrimestre, "jusqu'au 30 septembre 2020". On pourra même aller jusqu'au 30 janvier 2021 "en cas de force majeure" et "en dernier recours" uniquement, s'il s'agit des stages et évaluations d'une année diplômante, impossibles à organiser à distance.

Stages et promotion sociale

Pour les stages en général, qui n'auraient pas pu avoir lieu en tout ou en partie, une circulaire sera envoyée prochainement. Le gouvernement de FWB s'est également penché vendredi sur les mêmes questions dans le domaine de l'enseignement de promotion sociale.

Un avant-projet de pouvoirs spéciaux a été approuvé en première lecture. Il est prévu que les étudiants réguliers qui se réinscriront l'année prochaine dans les cours qu'ils n'ont pas pu suivre à cause du confinement soient exemptés du droit d'inscription.

Les écoles pourront, pour les unités d'enseignement problématiques, prolonger ces dernières jusqu'à fin décembre. Tous les établissements devront informer les étudiants sur les modalités d'examen au plus tard le 8 mai et au moins 14 jours avant l'examen en lui-même. Et le délai entre la première et la seconde session de l'épreuve intégrée (travail de fin d'études) pourra être allongé. 


 

 




 

Vos commentaires