En ce moment
 
 

Coronavirus: l'automédication peut être dangereuse, des personnes décèdent après la prise de chloroquine

Coronavirus: l'automédication peut être dangereuse, des personnes décèdent après la prise de chloroquine
© Image Belga
 
CORONAVIRUS
 

Le coronavirus en Belgique est combattu par les scientifiques de nombreux pays qui tentent, à l'unisson, de trouver un traitement contre la maladie. Parmi les médicaments promus par certains scientifiques comme un remède possible contre le virus, l'hydroxychloroquine. Mais attention, la prise de cette substance ne doit pas se faire sans avoir consulté un médecin.

Un banal traitement à la chloroquine, médicament couramment utilisé contre le paludisme, a montré des signes d'efficacité contre le coronavirus, a assuré Didier Raoult, directeur de l'Institut Méditerranée Infection à Marseille, en s'appuyant sur les résultats d'une étude clinique chinoise.

Présentée comme un remède miracle, cette fameuse chloroquine ne sert qu'à alimenter les théories du complot pour d'autres. 

Quoiqu'il en soit, les risques de l'automédication sont nombreux. Plusieurs personnes ont pris de la chloroquine sans prescription. Cette prise de médicaments soudaine leur a déclenché des problèmes cardiaques. 

Plusieurs cas ont été signalés en Nouvelle-Aquitaine. Ces patients présentaient les symptômes du Covid-19. Il ont s ont décidé de prendre de l'hydroxychloroquine sans prescription et sans consulter leur médecin traitant.

Aux Etats-Unis, un homme décède après avoir ingéré du phosphate de chloroquine

Ces patients se sont donc procuré du Plaquenil, le fameux médicament à base d'hydroxychloroquine. Parmi les effets indésirables inscrits sur la notice de cette substance, "des anomalies, des irrégularités du rythme cardiaque pouvant engager le pronostic vital". En clair, la prise non justifiée de ce médicament peut entraîner des problèmes cardiaques. 

C'est ce qu'il s'est passé en Nouvelle Aquitaine où certains patients ont dû être hospitalisés en réanimation.

Pour rappel, le même scénario a connu une issue plus dramatique aux Etats-Unis, il y a quelques jours. Un couple dans l'Arizona a décidé d'absorber du phosphate de chloroquine après avoir vu la conférence de presse de Donald Trump. L'homme âgé d'une soixantaine d'années est mort. Sa femme aux soins intensifs.

Il est important de ne pas consommer ces médicaments sans avoir consulté au préalable un médecin. 

La chloroquine est un antipaludéen peu onéreux utilisé depuis plusieurs décennies et commercialisé notamment sous le nom de Nivaquine. L'Organisation mondiale de la santé appelle à la prudence concernant la chloroquine, en raison du faible nombre de patients qui ont eu recours à ce traitement. Les scientifiques réclament plus de patience, en attendant qu'un échantillon plus large et plus représentatif de patients ait pu être testé, sur des durées plus longues.

> CORONAVIRUS SYMPTÔMES: voici les signes qui montrent que vous pourriez avoir le Covid-19.

> CORONAVIRUS BELGIQUE: CARTES de répartition par province

> CORONAVIRUS BELGIQUE: consultez les dernières infos

 




 

Vos commentaires