En ce moment
 
 

Coronavirus - L'Horeca prépare la réouverture des terrasses: "Mais si un orage passe, que fait-on?"

 
CORONAVIRUS
 

Fabian Hermans, président de la fédération Horeca Bruxelles, a fait le point sur les conditions de réouverture des terrasses, prévue le 8 mai, si les conditions sanitaires sont correctes.

Les terrasses des établissements horeca pourraient rouvrir le 8 mai, si tout va bien. Les Protocoles sont en discussion, mais quelles sont les questions qui doivent encore être tranchées?

"Il y a toujours les heures de clôture. On espère qu'on pourra rester ouvert le plus proche possible de l'interdiction de circuler en rue, donc d'aller plus tard possible pour l'ouverture parce que c'est de toute façon une condition sine qua non avec la rentabilité de l'établissement. Si on n'a pas ces heures d'ouverture, on ne sera pas rentable. Il n'y aura aucun intérêt d'ouvrir. Ca c'est clair. Et la seule chose qui doit absolument continuer également, c'est toutes les mesures de soutien. Parce que la terrasse n'est qu'une petite partie d'un établissement, que ça soit un bistrot, un café ou un restaurant. Donc, il faut absolument que les mesures de soutien continuent".

Justement, par rapport à ça, que se passe-t-il pour les cafetiers ou les restaurateurs qui n'ont pas de terrasse?

"Voilà, c'est la grosse angoisse. Plus de 85% des établissements n'ont pas de terrasse. Sur Bruxelles, on a obtenu avec le ministre de l'urbanisme Pascal Smet une facilité d'obtenir des terrasses. Les bourgmestres de la région de Bruxelles-Capitale font la même chose donc il faut juste faire une simple demande et les extensions de terrasse seront accordées en voirie publique. Ca c'est important de pouvoir obtenir ce genre de choses, mais comme je le dis: on est ni dans le sud de la France, dans le sud de l'Espagne. On reste en Belgique. La météo est très capricieuse. Regardez la météo de ce jour, ce n'est pas assez chaud pour rester en terrasse donc, comment allons-nous être rentable par rapport à ça?"

C'est une question très pratique, très concrète mais quand même importante: l'utilisation des toilettes par les clients. Les toilettes qui sont donc à l'intérieur, est-ce que ce cas est réglé?

"Tout à fait. Alors oui, mais il est réglé. C'est vrai que ça a été une longue discussion mais ce cas est réglé. Les sanitaires devraient être accessibles aux clients. Sans sanitaires, comment ouvrir une terrasse? Le protocole actuellement sur la table, c'est une bonne partie du protocole de juin. Il y a juste quelques changements par rapport à la situation sanitaire que vit le pays donc voilà. Nous, ce qu'on veut faire comprendre aux politiques, c'est qu'on doit pouvoir avoir un back-up par rapport à l'intérieur. Imaginez une terrasse qui est remplie à 20h et un orage passe. Que fait-on? C'est là que le politique doit comprendre qu'aujourd'hui pour une question de survie, parce que nos établissements ne sont plus en soins intensifs, ils sont plutôt en coma profond, il faut absolument pouvoir avoir une porte de sortie sur l'intérieur".

 




 

Vos commentaires