En ce moment
 
 

Coronavirus: le vaccin sera disponible pour tout le monde en juin: aurons-nous un été "normal"? L'avis d'un spécialiste

 
CORONAVIRUS
 

Michel Goldman était l'invité du RTL INFO 19H ce dimanche sur RTL-TVI. Le professeur d'immunologie à l'Université Libre de Bruxelles a été interrogé par notre journaliste Salima Belabbas. Il s'est notamment exprimé sur le plan de vaccination et sur la protection que la population peut espérer obtenir d'ici l'été.

Salima Belabbas: Dans le calendrier provisoire, on parle d'une vaccination vers le mois de juin pour monsieur et madame tout le monde. Est-ce que cela veut dire qu'on pourra espérer avoir un été normal?

Michel Goldman: Il faut bien voir qu'à partir du moment où on est vacciné, il faut compter au minimum de l'ordre de six semaines avant d'être protégé. Juste pour ceux qui planifient leurs vacances. Il faut aussi bien voir que vacances veut dire voyages. Donc nous allons être très dépendants, pour l'été comme nous le sommes pour la pandémie en général, de ce qui se passe dans les pays qui nous entourent et dans les pays où nous voyageons. Ceci étant, je pense qu'avec la politique qui est mise en place aujourd'hui, on peut raisonnablement espérer qu'on va pouvoir passer un été agréable et faire des choix qui aujourd'hui sont impossibles pour organiser nos vacances. Mais vous savez, toutes ces prédictions sont difficiles. On est dépendant de beaucoup de facteurs et de la situation dans les pays voisins, et effectivement les mutations du virus. On a aujourd'hui l'exemple d'une mutation, en fait c'est plusieurs mutations, qui favorisent sa transmission. Il faut espérer que d'autres mutations ne vont pas venir compliquer davantage, notamment en rendant ce virus plus virulent ou résistant au vaccin. On a aucune indication dans ce sens aujourd'hui, donc soyons optimistes. Mais la meilleure manière d'y arriver, c'est de faire barrage au virus par les mesures que nous connaissons, y compris l'isolement. Et c'est de se vacciner. Chaque Belge qui se vaccine contribue à faire barrière et à se protéger lui-même.

COVID-19 Belgique : où en est l’épidémie ce dimanche 10 janvier ?

 




 

Vos commentaires