En ce moment
 
 

Coronavirus: les personnes de plus de 65 ans pourront recevoir une troisième dose de vaccin

  • Coronavirus: une troisième dose pour tous les 65 ans et plus

  • 3e dose pour les 65 ans et plus: la ministre Christie Morreale s''explique

 
 
 

La Conférence interministérielle (CIM) Santé a décidé samedi de proposer à toutes les personnes âgées de 65 ans et plus de se faire administrer une troisième dose de vaccin contre le coronavirus, a indiqué sur Twitter le ministre flamand de la Santé Wouter Beke.

"Un accord de principe a été conclu" pour proposer cette troisième injection, a confirmé à Belga la porte-parole de la ministre wallonne de la Santé, Christie Morreale. "Les modalités sur les types de vaccins et l'envoi des invitations doivent encore être fixées dans les prochains jours", a-t-elle précisé.

Concernant les 85 ans et plus toutefois, tout a été décidé: le type de vaccin qui sera administré en troisième dose, les invitations qui seront envoyées... La Flandre enverra ces invitations dès la semaine prochaine, a signalé M. Beke sur Twitter. La Région wallonne devrait lui embrayer le pas. Selon le cabinet Beke, l'intention est que les plus de 85 ans reçoivent leur troisième injection dans les centres de vaccination actuels. Ceux-ci resteront probablement ouverts plus longtemps aussi pour le groupe des 65-85 ans, mais cela ne sera décidé que mercredi prochain.

Selon les dernières données de l'Institut de santé publique Sciensano, entre 81 et 92% des 85 ans et plus, selon les régions, bénéficient déjà d'une couverture vaccinale complète. La proportion varie entre 81 et 96% pour les 75-84 ans et 80 et 96% pour les 65-74 ans.

Dans les pays qui ont commencé la vaccination avant nous, qu'il y a une diminution de l'immunité avec le temps

Pourquoi avoir pris cette décision maintenant? L'immunité procurée par les vaccins n'est plus suffisante après quelques mois? Nous avons interrogé la ministre wallonne de la Santé, Christie Morreale. "Elle est suffisante, et on voit d'ailleurs qu'il n'y a pas d'augmentation de foyers dans les maisons de repos ou chez les personnes très âgées. Par contre, quand on regarde dans les pays qui ont commencé la vaccination avant nous, qu'il y a une diminution de l'immunité avec le temps. Pour les personnes plus fragiles, les autorités scientifiques proposent une troisième dose, une sorte de boost, qui nous permet d'avoir une ligne de défense qui soit plus forte, notamment pour éviter une hospitalisation et les cas grave en cas de contraction de la maladie", a réagi la ministre.

D'après la ministre, cette décision ne signifie pas que le reste de la population sera bientôt invitée à recevoir une troisième dose de vaccin. "Pour le moment, les informations dont on dispose, c'est vraiment pour les personnes les plus fragiles. D'abord les maisons de repos et ensuite les personnes les plus âgées jusque 65 ans. On n'a encore aucune donnée qui nous permet de dire que ça doit se faire pour l'ensemble de la population. Mais comme pour tout, on suit les informations des pays qui nous précèdent dans la vaccination", a indiqué Christie Morreale.

La ministre de la Santé nous a indiqué que la troisième dose commencera à être administrée dans les maisons de repos wallonnes à partir du 4 octobre. "Et puis on va démarrer les personnes les plus âgées, par écrit, en les invitant à se rendre dans un centre de vaccination", a-t-elle précisé.


 




 

Vos commentaires