En ce moment
 
 

Coronavirus: les visites virtuelles par vidéoconférence ont commencé dans les prisons

Coronavirus: les visites virtuelles par vidéoconférence ont commencé dans les prisons
(c) Belga
 
CORONAVIRUS

"Cela ne remplace pas le contact physique. Pouvoir toucher et voir réellement ses proches c’est essentiel. Mais oui, ce système compense un peu le manque. Mais j’espère que nous retrouverons les visites réelles au plus vite" nous déclarait un détenu ce lundi. C’est en effet en ce début de semaine que l’administration pénitentiaire démarre le projet de vidéoconférence : "Les établissements pénitentiaires ont été équipés de PC portables pour l’organisation de visites virtuelles et ont reçu les modalités concernant le système de réservation. Ces visites virtuelles débuteront progressivement cette semaine", informe-t-elle.

> CORONAVIRUS en Belgique: toutes les infos

Les détenus vont avoir droit à 20 minutes de vidéoconférence par semaine. C’est peu mais c’est un début. À la fin de la semaine dernière, les prisonniers ont reçu un courrier de l’administration dont voici un extrait: "Nous sommes conscients que les dernières semaines sans visite n’ont pas été faciles, ni pour vous ni pour votre entourage. Permettre la reprise des visites n’est cependant pas encore possible pour le moment parce que la présence de nombreuses personnes externes doit encore être limitée dans la prison. Dans l’attente d’un retour à la normale des visites, vous pouvez désormais recevoir des visites virtuelles et avoir des contacts avec votre famille et vos amis via des vidéoconférences."

Dans la pratique voici les personnes qui peuvent participer a ces rencontres:

- Parents et alliés en ligne directe : enfant, petit-enfant, beaux-parents …
- Tuteur
- Époux, épouse ou partenaire
- Frère et sœur

Un détenu que nous avons contacté nous affirme qu'il ne s’inscrira pas pour faire des visites virtuelles: "Comme de nombreux détenus j'ai un GSM qui me permet déjà de faire des appels vidéos au nez et à la barbe des agents. Donc cela ne m'intéresse pas. Je pense qu'il ne faut pas s'habituer à ce type de visites virtuelles car ça pourrait devenir un prétexte pour supprimer les visites réelles", dit-il.

Toutes les mesures actuelles restent maintenues jusqu’à nouvel ordre dans les prisons comme le signale l’administration aux détenus: "La reprise des activités en prison se déroulera en plusieurs étapes et une activité n’aura lieu que si elle peut se dérouler de manière responsable. Votre santé, celle de votre famille et de toutes les personnes présentes dans l’établissement reste la priorité la plus importante."

 

 

Vos commentaires