En ce moment
 
 

Coronavirus en Belgique: Pfizer ne pourra fournir que la moitié des vaccins attendus début janvier

Pfizer ne pourra fournir à la Belgique que la moitié des vaccins attendus début janvier
© Image Belga
 
CORONAVIRUS
 

Pfizer ne pourra pas répondre pleinement à la commande de la Belgique pour début janvier 2021.

La Belgique recevra au début du mois de janvier non pas 600.000 mais 300.000 vaccins Pfizer, a déclaré samedi l'Agence fédérale des médicaments dans Het Nieuwsblad, la Gazet van Antwerpen et le Belang van Limburg. Cela signifie que dans une première phase, seuls 150.000 résidents de maisons de repos peuvent être vaccinés, au lieu des 300.000 prévus, car deux doses par personne sont nécessaires.

La cause de ce retard est due à des problèmes de production au niveau mondial chez le fabricant de médicaments Pfizer. La société a souligné vendredi que malgré un démarrage plus lent, elle prévoit toujours de produire quelque 1,3 milliard de doses d'ici la fin 2021. Le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke a également déclaré que l'arriéré pourrait être largement résorbé d'ici février. Il a souligné que l'ensemble de l'Europe devra faire face à ce problème.

Christie Morreale, la ministre wallonne de la Santé, a réagi à cette nouvelle. "Ce n'est pas une surprise. On sent bien qu'il y a une sorte de course contre-la-montre des firmes pharmaceutiques. C'est 'Qui sortira le premier et qui sera le plus fort?'. La Belgique et la Wallonie se sont préparé à l'exercice de plus optimiste. Si les vaccins arrivent le 5 janvier dans les quantités maximales qui avaient été promises par certaines firmes, tant mieux. On était prêt. Si ça n'est pas le cas car on sait qu'il y aura un approvisionnement identique dans l'ensemble de l'Union Européenne, on prendra le temps qu'il faut. Mais soyons clairs, de toute évidence, il faudra attendre l'année 2021 pour vacciner l'ensemble de la population. Cette opération de vaccination est une lueur d'espoir mais elle prendra le temps. Il va falloir attendre que des vaccins arrivent au fur et à mesure", nous a-t-elle confié.

La Conférence interministérielle avait défini, début décembre, les groupes qui bénéficieront en priorité de ces vaccins, les voici classés dans l'ordre de priorité: 

  • Les résidents et le personnel des maisons de repos et des institutions collectives de soins qui seront vaccinés en premier.
  • Les professionnels des soins (dans les hôpitaux et ceux travaillant en première ligne)
  • Les autres membres du personnel des hôpitaux et des services de santé
  • Les plus de 65 ans
  • La tranche 45-65 ans en cas de comorbidités spécifiques dont la liste doit encore être arrêtée
  • Les personnes exerçant des fonctions sociales ou économiques essentielles, selon des critères qui doivent encore être déterminés.

"On doit s'attendre à avoir des approvisionnements insécurisés. On a beaucoup d'attente avec le vaccin d'AstraZeneca qui doit arriver sur notre territoire au mois de mars. Mais ça reste hypothétique. La Belgique, comme l'ensemble de l'Union Européenne, vit avec des incertitudes. Elle organise les choses de la manière la plus optimiste pour être prête à recevoir un maximum de vaccins et elle s'adaptera en fonction des vaccins qui arriveront au fur et à mesure", a ajouté la ministre Christie Morreale.

COVID-19 Belgique : où en est l’épidémie ce samedi 12 décembre ?


 

 




 

Vos commentaires