En ce moment
 
 

Coronavirus: pour aider les élèves de 6e primaire à faire leur choix, certaines écoles proposent des visites virtuelles (vidéo)

 
CORONAVIRUS
 

Les inscriptions en première secondaire débuteront le 1er février. Une étape importante pour les élèves de 6ème primaire qui est d’autant plus angoissante cette année à cause de la pandémie. Les établissements scolaires ne peuvent pas organiser des séances d’information avec tous les parents, ni des journées découvertes pour les jeunes de primaire, ni des portes ouvertes comme d’habitude. Difficile donc pour les jeunes et leurs parents de choisir une école. Malgré tout, pour aider les parents et les élèves dans ce choix, de nombreux établissements scolaires tentent d’innover en proposant des visites virtuelles et autres présentations sous forme de vidéo.

Alicia, élève en 6ème primaire, vient de recevoir les documents nécessaires pour s’inscrire en 1ère secondaire. "C'est un peu stressant de changer d'école, mais ça va aller", confie-t-elle.

De l’angoisse, d’autant plus que cette année est particulière. Les écoles ne peuvent pas organiser les séances d’information comme d’habitude.

Alicia a donc opté avec sa maman pour une école qu’elle connaissait. "Cela me stresse un peu car j'ai besoin d'aller voir partout pour trouver la 'meilleur école'. Je suis un peu déçue car il y a au moins 3 écoles sur Nivelles que j'aurais voulu aller voir", explique Angélique.

De leur côté, les écoles tentent comme elles peuvent de trouver des solutions pour se faire connaître.

"Faire connaître l'école auprès des parents est vraiment primordial car sur le plateau, il y a énormément d'écoles secondaires", souligne Roxane Cappelle, la directrice de l’athénée royal Pierre Paulus à Châtelet.

Une visite virtuelle afin de convaincre les parents et surtout les enfants. Pour se faire ce sont les élèves de 1ère secondaire qui se sont eux-mêmes exprimés. A l'Institut Sainte-Marie à Châtelet, une vidéo explicative a été créée.

Habituellement, fin janvier, les élèves de 6ème primaires et leurs parents sont conviés à une séance d’information qui a dû être, cette année, remplacée par une vidéo. "Il n'y a pas ce contact avec les parents donc je pense que ça enlève quand même une grande partie de la relation. C'est assez compliqué de communiquer sans voir les personnes, sans pouvoir répondre aux questions", ajoute Fabienne Svaldi, la directrice de l’institut Sainte Marie à Châtelet.

Pas le choix cette année et pour rassurer les parents L’école envisage également de proposer une visite virtuelle de l’établissement. "Il est important que les parents sachent qu'on existe et ce que nous proposons en termes d'aides, etc.", conclut Fabienne Svaldi.

Les inscriptions se dérouleront cette année du 1er février au 5 mars. Les écoles espèrent attirer autant de nouveaux élèves que les autres années.

COVID-19 en Belgique: où en est l'épidémie ce jeudi 21 janvier ?

 




 

Vos commentaires