En ce moment
 
 

Coronavirus: voici comment la Wallonie compte éviter les drames survenus dans les homes lors de la première vague (vidéo)

Coronavirus: voici comment la Wallonie compte éviter les drames survenus dans les homes lors de la première vague
 
 

Le gouvernement wallon veut prendre les devants pour éviter que l'histoire ne se répète dans les homes. Il y a plus de 600 maisons de repos en Wallonie. Elles recevront une aide financière pour l'achat de matériel mais aussi des test salivaires pour effectuer régulièrement des dépistages sur le personnel soignant.

La Région wallonne a annoncé de nouvelles mesures concernant les maisons de repos. L'une d'elles est de tester plus rapidement le personnel, chaque semaine jusqu’à la fin de l’année. Les autorités viennent d’acheter 7 millions de tests salivaires. "Toutes les semaines, on aura l'état de la situation, décrit Christie Morreale, ministre wallonne de la Santé (PS). S'il y a des cas positifs, alors on fera des tests nasopharyngés sur l'ensemble de la maison de repos. Cela devrait nous permettre, on l'espère, d'avoir une grande réactivité pour pouvoir écarter rapidement les malades des porteurs sains".

Autre mesure pour rassurer les résidents et surtout soutenir les établissements: les infirmières indépendantes ont désormais le droit de prester en maison de repos. Elles sont 10.000 aujourd’hui en Wallonie. Mais la mesure est accueillie avec prudence. "Le problème est qu'avant que ces personnes viennent travailler chez nous, il faut qu'elles soient testées et qu'on ait reçu le résultat et que celui-ci soit négatif, explique Marco Martiniello, directeur d'une maison de repos. Seulement à ce moment-là, elles peuvent venir travailler".

La Région wallonne prévoit aussi une enveloppe pour compenser les pertes financières liées à la crise. 30 millions d’euros vont-être dégagés. En attendant, dans l'établissement dans lequel nos reporters Michael Menten et Marc Evrard se sont rendus pour le RTLINFO 19h, de nouvelles mesures de restrictions ont été prises. "On a reconfiné les résidents en chambre pour une période de 15 jours par mesure de précaution, annonce Marco Martiniello, directeur de la maison de repos. On a interdit les visites pour les résidents pour 15 jours également".

Aujourd’hui, 10% des maisons de repos wallonnes sont des clusters, c'est-à-dire des foyers de contagion. Le chiffre ne fait qu’augmenter.

COVID 19 BELGIQUE: où en est l'épidémie ce mercredi 21 octobre?




 

Vos commentaires