En ce moment
 
 

Coronavirus: Yves Van Laethem n'exclut pas un reconfinement partiel, mais peut-être très local

Coronavirus: Yves Van Laethem n'exclut pas un reconfinement partiel, mais peut-être très local
 

La hausse de 12% du nombre d'infections journalières par rapport à la semaine précédente a mis l'éventualité d'un reconfinement partiel au centre des discussions, jeudi. Selon l'infectiologue Yves Van Laethem, une telle mesure n'est pas encore sur la table, mais elle sera peut-être envisagée au cas par cas si des clusters sont identifiés dans certaines régions, a-t-il indiqué.

Le professeur Van Laethem estime qu'il n'y a pas encore de raison de reconfiner pour le moment. "Bien qu'une tendance à la hausse soit constatée depuis quelques jours, il n'y a pas encore de véritables clusters (à savoir de regroupements de cas de Covid-19, ndlr)", explique-t-il, avant de préciser : "mais il y a des zones qu'il faut surveiller, notamment dans les provinces les plus touchées".

Si une augmentation du nombre de cas est constatée, il faudra certainement envisager des mesures locales, comme la fermeture anticipée des restaurants dans une région donnée, indique l'infectiologue. Selon lui, "il n'y a que si les choses continuent comme ça et se cristallisent à certains endroits qu'il faudra envisager un reconfinement partiel, mais nous n'y sommes pas encore". Une des mesures potentielles envisagées par Yves Van Laethem serait l'autoconfinenment des personnes plus fragiles.

Sans qu'elles y soient contraintes, elles pourraient être invitées à rester davantage à l'intérieur, et leurs proches encouragés à limiter les contacts à risques. Il s'agirait de s'imposer ses propres limites. Enfin, pour l'infectiologue, "il faudrait surtout de bonnes campagnes de dépistage dans les zones touchées. Elles permettraient de mieux connaître la situation et de pouvoir éventuellement confiner les personnes qui seraient positives, tandis que les autres pourraient sortir". Ainsi, le confinement serait très local.

 

Vos commentaires