En ce moment
 
 

Cyclistes tuées par un jeune conducteur : la filière libre est-elle un danger?

 
 

Deux jeunes cyclistes ont été tuées dans un accident de la route. Suite à ce drame, des avis divergents se font entendre en ce qui concerne le mode d’apprentissage de conduite qu’est la filière libre.

Suite au drame qui s’est joué en Flandre, où deux jeunes cyclistes ont été mortellement fauchées par un jeune apprenti chauffeur en filière libre qui conduisait ivre, les avis divergent en ce qui concerne ce mode d’apprentissage de conduite. En effet, Touring se positionne contre ce genre de module, tandis que Test-Achats regrette que ce genre d’avis soit soutenus, ce qui est tout bénéfice pour les auto-écoles, estime l'association.


Touring ne veut plus de la filière libre

Selon Touring, qui s'appuie sur une enquête de la fédération automobile internationale (FIA), l'apprentissage de la conduite est particulièrement mauvais en Belgique. "Cette formation ne doit pas se contenter d'être correcte en terme de contenu. La méthode et l'intensité doivent également être adaptées à chaque individu, ce qui n'est pas possible en filière libre, où l'on peut être formé par différents accompagnateurs", a estimé Touring en pointant également du doigt le raccourcissement de la formation décidée en 2006.

Et l'assureur d'exiger que la formation à la conduite, en filière libre, soit assurée par des professionnels et qu'un seul accompagnateur soit désigné.


Test-Achats critique virulemment le monopole des auto-écoles

Test-Achats regrette que "certains profitent de l'accident survenu ce 11 novembre pour lancer un plaidoyer en faveur de la suppression de la filière libre, ce qui serait tout profit pour les auto-écoles". Le renforcement du monopole des auto-écoles semble inacceptable pour Test-Achats pour plusieurs raisons. Il risque de provoquer une hausse des prix au détriment des consommateurs désireux de se former à la conduite pratique. En 2006, soit avant la dernière réforme du permis de conduire B, Test-Achats avait relevé des ententes sur les prix entre autos-écoles. La Fédération des autos-écoles a déjà fait l'objet d'une condamnation en raison de ses pratiques restrictives de concurrence.

Test-Achats craint également que la suppression de la filière libre "entraine la disparition d'une alternative intéressante telle que la filière libre professionnalisée par la présence d'un instructeur de conduite breveté. Il est dommage de réduire ainsi à néant des initiatives mutualistes intéressantes et efficaces en termes de prévention des accidents de la route". Pour Test-Achats, il faut maintenir la filière libre dans son intégralité. Ils préviennent que des interpellations parlementaires à l'attention du Secrétaire d'Etat à la Mobilité devraient avoir lieu rapidement.


Le conducteur ivre a été remis en liberté sous conditions

Mercredi matin, un jeune homme de 22 ans qui apprenait à conduire en filière libre, a en effet renversé mortellement deux étudiantes à vélo et en a blessé très grièvement une troisième à Oosterzele. Le jeune homme était sous l'influence de l'alcool et roulait à une vitesse excessive. Il a été remis en liberté sous conditions mercredi soir.





 

Vos commentaires