En ce moment
 
 

Cynthia a signé le compromis de vente, mais la maison est remplie d’humidité: peut-elle faire annuler la vente?

 
RTL INFO répond à vos questions
 

Cynthia est tombée sous le charme d’une maison. Elle a signé le compromis de vente, mais elle a constaté que la maison était, en fait, remplie d’humidité. Elle veut faire annuler la vente. Mais que peut-elle faire ? Quels sont les recours possibles ?

C'est une situation compliquée.

La règle de base est que le vendeur doit informer l’acheteur de tous les vices dont il a connaissance. C'est ce qu'on appelle un vendeur "de bonne foi".

Cependant, il arrive aussi qu’il vende sans savoir qu'il existe certains dégâts.

Mais d’autres propriétaires sont au courant, mais préfèrent se taire.

La plupart des compromis de vente prévoient une clause spéciale. Elle dit que le vendeur n’est pas responsable des vices cachés et que le bien est vendu dans l’état dans lequel il se trouve.

Alors, que faire ?

Les recours sont difficiles à mettre en œuvre, mais ne sont pas totalement impossibles. Il faut parvenir à prouver que le vendeur a caché la vérité. Par exemple, dans le cas de Cynthia, si son vendeur a repeint les murs tachés d’humidité, il a tenté de camoufler le problème. Si la mauvaise foi du vendeur est prouvée, Cynthia peut annuler son achat.

Autre cas de figure... Par exemple, si le vendeur est un professionnel de l'immobilier qui a une responsabilité plus importante, c’est lui qui devra se justifier. Et donc, prouver qu’il aurait été impossible de découvrir le vice en question.

De manière générale, il est important de prendre votre temps lors des visites. Car parfois, les futurs acheteurs se précipitent sur la maison ou l'appartement, de peur de perdre la vente.

Il vaut mieux tout vérifier pour ne pas avoir de mauvaises surprises. Si vous avez un doute, il ne faut pas hésiter à faire appel à un professionnel. Un architecte ou un géomètre par exemple. Une personne qui pourra déceler certains soucis.


 

Vos commentaires