En ce moment
 

Dangerosité des produits de coiffure: voici ce que risquent les clients pour ce toxicologue

Alfred Bernard, professeur de toxicologie à l'UCL est revenu sur les risques encourus par les coiffeurs et leurs clients lorsqu'ils utilisent des produits professionnels de coiffure, tels que les colorants. Voici la retranscription de son intervention en direct dans le RTLInfo 13h d'Alix Battard.

Les produits colorants, le shampooing ou encore la laque seraient dangereux pour les coiffeurs et leurs clients. Le toxicologue Alfred Bernard est revenu sur les risques qu'ils encourent. 


Alix Battard : "Il y a donc ce risque en première ligne pour les coiffeurs. Mais les clients, eux, que risquent-ils ?"

Alfred Bernard : "Ils risquent le même genre de phénomène au niveau de la peau, de la face. Ils risquent un eczéma de contact de type allergique, qui est lié en grande partie à une substance qu’on utilise dans les teintures, donc de la paraffine et de la diamine. Mais c'est également lié aux agents des colorations, des persulfates. Vous avez également des parfums, des fragrances. Et puis, vous avez en plus certains conservateurs, des thiazolinones. Toutes ces substances peuvent induire chez le client de l’eczéma de type allergique, de l’eczéma de contact".



A.Battard : "Vous parlez d’allergie, d’irritations. Ça peut aussi, dans certains cas, aller plus loin. Que cachent certains produits professionnels ?"

A. Bernard : "Vous avez d’autres substances qui sont présentes et qui peuvent concerner le client. Vous avez dans ces produits des perturbateurs endocriniens, vous avez également des substances cancérogènes. Mais le risque pour le client est beaucoup moindre que pour le professionnel, parce que vous avez un contact qui est quand même limité dans le temps. Et qui est limité en termes de surfaces. Le risque par inhalation est beaucoup plus faible. 

Donc, essentiellement, c’est un eczéma de contact, mais ce n’est pas rien. Ce qu’il faut faire, c’est que toutes les personnes qui ont une tendance à développer des allergies, qui ont un terrain topique, doivent être très prudentes avec ces permanentes".

Vos commentaires