En ce moment
 
 

De faux agents des eaux arnaquent les personnes âgées dans les régions de Charleroi et Liège: comment éviter de se faire avoir?

 
 

Une série de vols par ruse ont été effectués chez des habitants des régions de Charleroi et de Liège. Les escrocs se font passer pour des agents de la Société Wallonne des Eaux afin de dérober des biens à leurs victimes. Samuel Ledoux et David Muller ont voulu comprendre comment ils fonctionnent pour le RTLinfo 13H.

Patrick Jacob travaille pour la Société Wallonne des eaux (SWDE) et ce vendredi matin, il change les compteurs d’eau d’une partie des maisons d’une rue d’Oupeye. Muni de sa nouvelle tablette électronique, il suit la liste précise des habitations. Chaque jour, des dizaines d’ouvriers comme lui viennent sonner chez les particuliers. Mariette a 77 ans et elle reste méfiante lorsqu’un agent se présente à sa porte. "Je suis toutes seule. Quand j’étais avec mon mari, ce n’était pas la même chose, du contraire, il criait sur moi parce que j’ouvrais à tout le monde. Tandis que maintenant, toute seul, il faut être méfiante", explique-t-elle au micro de Samuel Ledoux pour le RTLinfo 13H.


56.000€ volés à Luttre

Fin juin, de faux agents des eaux ont réussi à gruger un habitant de Luttre, dans le Hainaut, et les auteurs ont réussi à dérober 56.000€. "Leur modus operandi, c’est d’amener l’habitant de la maison vers le compteur sous un prétexte généralement fallacieux, de manière à détourner son attention pendant que des complices essaient, en fouillant les tiroirs ou les armoires, de voir ce qu’il est possible de dérober", détaille Benoît Moulin, porte-parole de la SWDE, face à la caméra de David Muller.


"Si l’agent n’est pas en mesure de présenter le badge, le particulier peut refuser l’accès à son domicile"

Un agent ne peut jamais venir à l’improviste, un rendez-vous est en effet toujours pris à l’avance et est aussi toujours muni en permanence d’un badge d’identification de la de la SWDE. "En général je mets la camionnette en évidence, j’ai mon badge et les gens sont rarement méfiants", assure Patrick. "Si l’agent n’est pas en mesure de présenter le badge, le particulier peut refuser l’accès à son domicile, ça fait partie de notre procédure", insiste le porte-parole de la SWDE.

Ce type de vol est en augmentation durant les mois d’été et la cible privilégiée des auteurs reste bien souvent les personnes âgées.




 

Vos commentaires