En ce moment
 
 

De l'attente jusqu'en décembre: les couvreurs très sollicités depuis les tempêtes de février

 
 

La météo est de nouveau très pluvieuse ce jeudi. Impossible donc de travailler dehors. Pourtant, les couvreurs ont déjà accumulé énormément de retard après les tempêtes du mois de février qui ont causé de gros dégâts. Aujourd'hui, il faut parfois attendre plus de trois mois pour obtenir un devis de réparation.

Sur une toiture de Lasne, on remarque que des tuiles se sont déplacées suite aux grands vents du mois de février. William Wirtz, artisan couvreur, pourra intervenir la semaine prochaine mais il devra ensuite revenir pour d'autres tâches. 80% des interventions concernent des urgences. Ces dernières semaines, elles sont nombreuses. "Parfois, il y a des rafales de vent en pleine nuit et la toiture s'éparpille partout et les tuiles volent", dit le couvreur. "Les gens ont besoin d'aide donc on intervient la nuit pour bâcher ou voir les problèmes."

Un délais d'attente très long

Pour les gros chantiers, le carnet est rempli toute l'année. Shaban Yakubs, un couvreur de Schaerbeek, peut demander aux gens d'attendre jusqu'au mois de décembre. Le covid a bloqué les chantiers et les intempéries de début février ont fait exploser les appels. "Parfois on avait une trentaine d'appels pour des interventions", dit-il. "On manquait de personnel pour réparer tous les dégâts. C'était le cas dans toutes les entreprises de toiture."

Une météo pluvieuse et venteuse comme ce jeudi empêche les chantiers d'avancer et les délais continent donc d'augmenter.


 

Vos commentaires