En ce moment
 
 

De plus en plus de francophones en périphérie

La présence francophone s'accroît dans la périphérie bruxelloise. C'est ce qu'indique une enquête du mensuel flamand Doorbraak, réalisée sur base des dernières statistiques relatives aux déclarations fiscales et aux rapports de Kind en Gezin.

Il y a de plus en plus de francophones dans la périphérie bruxelloise. A peine 57% des jeunes couples avec enfants à Hal-Vilvorde ont le néerlandais pour langue maternelle. Et dans 26% de ces familles, le français domine.

A Drogenbos, où 77% des déclarations fiscales se font en français, 97,9% des bébés apprennent le français au biberon. Le français domine également avec 92,1% à Crainhem et Wezembeek-Oppem, 89,2% à Linkebeek, 81,2% à Rhode-Saint-Genèse et 76,8% à Wemmel, révèle ce mardi le journal Le Soir.

La part des déclarations fiscales rédigées en français dans les six communes à facilités est passée de 64,2% en 2004 à 68,6% en 2008.


Vos commentaires