En ce moment
 
 

Déconfiner les coiffeurs, la nouvelle priorité du gouvernement fédéral: "Ce sera la première chose à faire"

 
 

Egbert Lachaert, président de l'Open VLD, assure que le déconfinement des coiffeurs est la priorité du gouvernement fédéral. Selon lui, l'ensemble des politiques du pays s'accordent sur ce point.

C'est une déclaration qui risque d'en soulager quelques-uns. Interrogé sur le plateau de C'est pas tous les jours dimanche, Egbert Lachaert a révélé que le gouvernement avait bien entendu les appels de détresse des coiffeurs et métiers de contact. Selon lui, le gouvernement a déjà décidé de les aider dès que cela serait possible. "J'espère que ce sera le cas en janvier", a déclaré le président de l'Open VLD. "Mais cela dépendra des chiffres. Nous sommes d'accord que, si les chiffres sont stables ou diminuent, c'est la première chose à faire. Les coiffeurs ont la priorité", a-t-il affirmé.

Il a profité de son passage pour faire le point sur la nouvelle souche du virus, détecté en Angleterre. La Belgique a dés lors décidé de suspendre, pour 24h, les liaisons en avions et en trains vers ce pays. Mais est-ce inquiétant ? "Ce que l'on fait maintenant, c'est de la prévention. On ne sait pas vraiment ce qu'il se passe avec cette mutation. Les premiers rapports montrent qu'il n'y a pas vraiment de problème pour la vaccination. Mais il faut quand même en être certain, donc on prend cette mesure de voyage pour avoir le temps de vérifier ce qu'il se passe", a-t-il expliqué.

Il a enfin affirmé que le projet d'Ecolo, qui voulait créer une allocation de 460€ par mois pour les jeunes, n'était pas réaliste à ce stade. "Nous n'avons pas l'argent maintenant pour prendre cette mesure", affirme Egbert Lachaert. "Mais c'est un point qui était déjà dans le programme d'Ecolo depuis longtemps, je comprends donc qu'ils le ressortent. Mais c'est une mesure qu'on ne peut pas assumer, cela coûterait 3 milliards d'euros. On doit chercher d'autres méthodes pour aider les jeunes, qui sont solitaires, les études sont compliquées, ils ne se voient pas... Mais cette mesure là, nous n'en avons pas le financement".

COVID-19 Belgique : où en est l’épidémie ce dimanche 20 décembre ?


 




 

Vos commentaires