En ce moment
 
 

Départs en zones rouges: pour contourner les règles, des Belges prennent tranquillement l'avion depuis un aéroport étranger

 
CORONAVIRUS
 

Début juillet, le SPF Affaires Etrangères a mis en place un système de codes couleurs (vert, orange et rouge) attribué aux différents pays étrangers. La couleur choisie dépend de la situation épidémiologique du pays. 

Tout voyage vers une zone rouge est désormais interdit, sauf s'il s'agit d'un déplacement essentiel (pour cause de travail ou de maladie notamment). De nombreux Belges ont donc dû revoir leurs plans de vacances parce que la destination qu'ils avaient choisie est passée en zone rouge. Mais certains ne se sont pas embarrassés de toutes ces règles. Ils sont parvenus à partir en zone rouge en décollant depuis un aéroport étranger. 

C'est le cas de la famille de Loïc. Il y a quelques jours, le jeune homme s’est rendu à l’aéroport de Düsseldorf. Il y a conduit ses parents qui souhaitaient se rendre en Turquie alors que cette destination est interdite pour les voyages non essentiels. "On est arrivés là-bas et on a pu prendre les billets sans aucun souci. On n'a jamais vraiment dû remplir des papiers ou quoi que ce soit. Quand je les ai déposés, ils ont dû passer la douane. Ils ont tout fait avec leurs papiers belges et il y a eu aucun contrôle du fait qu'ils n'étaient pas allemands", avoue-t-il. 

On s'expose à une amende

Cette manière de contourner la loi reste difficile à contrôler. Le ministre des Affaires Étrangères dénonce un manque de civisme.

"Les personnes qui, sciemment, font le choix de partir dans des zones rouges pour des raisons touristiques se comportent de manière totalement incivique parce que cette lutte contre le Covid est collective. On s'expose aussi à une amende qui va de 1 à 500 euros. Dans ce cas-là, le PV est transmis au parquet", éclaire Philippe Goffin. 

Depuis la Belgique, les vols vers les zones classées rouges ne sont pas annulés puisque les voyages sont permis uniquement pour des raisons essentielles. La porte-parole de l'aéroport de Bruxelles confirme que des contrôles sont effectués par la police fédérale.

Pour rappel, les avis de voyage sont repris sur le site internet du SPF Affaires étrangères. Il sont mis à jour une fois par semaine, le mercredi. 

 




 

Vos commentaires