Déplacements domicile-travail: la voiture toujours en tête, grand boom du vélo

  • Voiture ou train, quel moyen de transport privilégient les navetteurs?

  • 4,4% des déplacements domicile-travail se font en vélo

 
Voiture, Velo

Quel moyen de transport utilisez-vous pour vous rendre sur votre lieu de travail? Il s'agit là d'une question posée lors d'une grande étude du service public fédéral mobilité. Pour la première fois, on découvre que pour se rendre à Bruxelles, autant de navetteurs wallons utilisent la voiture que le train. Le nombre de vélos augmente également de plus en plus.

Les habitudes de déplacement domicile-travail ont bien évolué ces dernières années. La place des vélos augmente, même si les voitures restent bien nombreuses. Nombreux sont ceux qui ont déjà pris la décision de se séparer de leur véhicule. "J’ai vendu ma voiture il y a plus d’un an. Elle était garée devant ma porte pendant 4 mois, je me suis dit que ça me coûtait du pognon", explique ce piéton. La prise de conscience de l’impact environnemental est également à la base de de changement d’habitudes.

D’autres, par contre, n’ont pas eu le choix et ont dû faire le chemin inverse. "Vu que j’ai changé de travail, maintenant je suis obligé de prendre ma voiture", déplore cet automobiliste coincé dans les bouchons.

En Belgique, globalement, c’est toujours la voiture en qui tient le haut du pavé, utilisée par 65% des belges pour se rendre au travail. Le vélo, électrique ou pas, arrive à la deuxième place avec 11%. Les cyclistes ont augmenté de 43% en 12 ans. Arrive ensuite le train pour plus de 10% des belges et les transports en communs pour près de 7%.


Les entreprises ont un rôle non-négligeable

L’augmentation du nombre de cyclistes se constate un peu partout, surtout à Bruxelles. Et cela s’explique. "L’environnement s’améliore petit à petit. Il y a un peu plus d’infrastructures qui se développent pour les cyclistes", détaille Aurélie Willems, porte-parole du GRACQ Belgique. "Les entreprises ont aussi un rôle non-négligeable dans la motivation à ce que les employés prennent le vélo. Le fait de donner une indemnité kilométrique vélo a un impact positif. Mais aussi développer des infrastructures de parking sécurisées au sein de l’entreprise, par exemple".

Il y a par contre de grosses différences entre les régions. Les wallons, par exemple, sont 83% à se rendre au travail en voiture. Pour venir à Bruxelles par contre, ils ne sont plus que 36% à privilégier la voiture, quasiment ex-aequo avec le train.

L’étude a été réalisée il y a deux ans déjà. Et vu le boum des moyens alternatifs de transports, les résultats aujourd’hui pourraient être encore un peu plus différents.

Vos commentaires