En ce moment
 
 

Depuis quelques jours, le "Marathon de la Propreté" a débuté en Wallonie: de quoi s'agit-il?

Depuis quelques jours, le
 
 

La 1ère édition du "Marathon de la Propreté" a débuté en Wallonie. Organisé par BeWapp, il s'agit de la première initiative de ce type en Région wallonne. Le but ? Inciter au respect de la propreté publique au sens large en renforçant les contrôles en matière d’abandon de déchets. BeWapp, une asbl qui agit en Wallonie pour améliorer la propreté publique, est à l'origine de cette initiative. L'asbl développe des actions visant à réduire la présence de déchets sauvages et de dépôts clandestins.

En quoi consiste ce "Marathon de la Propreté" ?

Concrètement, depuis le 22/11, et jusqu'au 26/11, des contrôles renforcés sont menés aux 4 coins de la Wallonie par la police, les agents constatateurs environnementaux, les gardiens de la paix ou encore par les services propreté communaux pour éviter les dépôts sauvages de déchets. 

Dans cette optique, depuis quelques semaines, des messages volontairement provocateurs ont fait leur apparition sur les panneaux publicitaires XXL des principales villes wallonnes avec pour titre, par exemple, "La cigarette passe à 200€…". L’objectif est clair : créer la stupéfaction et attiser la curiosité des passants. En effet, le montant des amendes pour ce genre d'incivilités a récemment été doublé par la ministre wallonne de l'Environnement :  jusqu'à 200 euros pour un mégot de cigarette jeté à terre, 300 euros pour un emballage PMC.

Que vont mettre en place  les communes concernées par ce projet ?

Pendant ce marathon, les communes qui souhaitent participer ont le choix des actions qu'elles souhaitent mener. Voici quelques exemples :

  • opérations coup de poing pour verbaliser les personnes prises en flagrant délit de jet au sol de mégot ou d’emballage par exemple ;
  • sensibilisation par la distribution de matériel : cendriers de poche aux fumeurs, poubelles de voitures aux automobilistes, distributeurs de sacs à déjections canines aux propriétaires de chiens, etc. ;
  • placement de rubalise “dépôts clandestins” pour mettre en évidence les dépôts sauvages les plus visibles dans l'espace public afin d’envoyer un signal fort aux citoyens.

Dans 25 % des cas, des tests montrent que les dépôts sont spontanément évacués par leurs responsables.

Pour découvrir le programme et les actions menées par les communes souhaitent participer au "Marathon de la Propreté", veuillez vous rendre sur le site de BeWapp.


 




 

Vos commentaires